Musée du Bicentenaire, l’Histoire resurgit des ruines

Des ruines de l’ancien Fort de Buenos Aires, construit au début du XVIIIe siècle, devenu en 1855 la Aduana Taylor, a surgi le Musée du Bicentenaire. Une gigantesque et extraordinaire galerie souterraine au toit de verre qui s’est fixée comme objectif de retracer deux siècles d’Histoire argentine.

Mission accomplie, même si la relecture proposée par les différents espaces thématiques, de la fondation de la cité porteña à l’ère « K » (Nestor et Cristina Kirchner), en passant par l’avènement du péronisme, les heures noires de la dictature, la rébellion des Mères de la « Plaza de Mayo » ou encore la crise financière de 2001, a été orchestrée par le cabinet présidentiel, ce qui invite le visiteur à prendre le recul nécessaire.

- Anuncio -

L’Argentine s’est en tout cas dotée d’un musée à la hauteur de son Histoire, idéal à parcourir le week-end. Parmi les objets qui se détachent sous les arcades de l’ancienne douane : une robe de soirée ayant appartenu à Eva Duarte de Perón, alias Evita (à qui est consacré un musée entier à Palermo), une voiture de sport estampillée PJ (Parti Justicialiste), construite dans le cadre du second plan quinquennal de Juan Domingo Perón, un imposant écusson royal en marbre datant du XVIIIe siècle, un foulard de Hene de Bonafini (leader historique des Mères de la « Plaza de Mayo ») tâché du sang de la répression, sans oublier les nombreux objets passés entre les mains des différents présidents de la république, comme le bâton (associé à l’appui, à la direction et à la défense de la Nation) et l’écharpe ciel et blanche.

Au cœur du musée, on découvre par ailleurs une pièce magistrale inédite : une fresque murale réalisée par l’artiste mexicain David Alfaro Siqueiros en 1933, laissée à l’abandon durant de longues décennies, qui revit aujourd’hui entre les arcades en pierre enfouies autrefois sous la Casa Rosada. Peintures et vidéos complètent la visite de ce lieu mystique qui délimitait la ville avant la construction de Puerto Madero.

Si vous avez l’âme curieuse ce jour-là et envie de poursuivre votre voyage dans le temps, vous pouvez vous rendre au Cabildo ou à la Cathédrale, situés tous les deux sur la Place de Mai.

Musée du Bicentenaire
Hipólito Yrigoyen y Paseo Colón (derrière la Casa Rosada) – Centro
De mercredi à dimanche, de 10h à 17h30
Entrée gratuite

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.