La Manzana de las Luces, 350 ans d’histoire argentine dans un îlot

Manzana de las Luces
Ph: Julie Desbiolles

À quelques mètres de la Plaza de Mayo, la Manzana de las Luces concentre entre quatre rues 350 ans d’histoire argentine : elle a hébergé les premiers bâtiments religieux, politiques, culturels et éducatifs du pays. La plupart des personnages qui donnent leurs noms aux rues et places de Buenos Aires y ont fait un passage : Moreno, Belgrano, Mitre, Rosas, Rivadavia, Dorrego… La visiter, c’est faire un voyage dans le temps argentin. Un voyage peuplé de personnages illustres, de conspirations, de meurtres, d’expériences et de projets fous !

Un peu d’histoire

L’histoire de cet îlot commence en 1661, quand il est cédé à la Compagnie des Jésuites. En 1688, ils y fondent l’Église San Ignacio (le bâtiment le plus ancien de la ville) et le Collège de la Compagnie (aujourd’hui Collège National de Buenos Aires). Après leur expulsion, c’est sous l’impulsion du vice-roi du Río de la Plata que continue l’histoire. L’îlot abritera tour à tour un orphelinat, une maison pour femmes de mauvaise vie, le premier journal imprimé à Buenos Aires…

C’est aussi le lieu où la République d’Argentine fait ses premiers pas. Le premier Président de la Nation argentine, Bernardino Rivadavia, prêta serment en 1826 dans la salle des Législatures. En 1839, la pièce attenante fut le théâtre d’un assassinat fondateur : celui de Manuel Vicente Maza, poignardé par des hommes de main. Le meurtre ne fut jamais revendiqué… Mais il est souvent considéré comme le premier d’une série perpétrée par la para-police Mazorca, qui œuvrait pour mater l’opposition au gouverneur Juan Manuel de Rosas.

Le terme de Manzana de Las Luces (littéralement “l’îlot des lumières”) a été utilisé pour la première fois par un journal en 1821, en référence aux « lumières » de l’esprit. Car c’est entre ces quatre rues que sont passées nombre d’institutions culturelles et éducatives de la ville : le Collège National, l’Université de Buenos Aires (qui y fut fondée en 1821), l’Université d’Architecture, l’Académie de Dessin, le musée des Sciences Naturelles, la Bibliothèque Nationale et bien d’autres… C’est aussi ici que naquit la première pharmacie du pays !

Et pour finir ce rapide portrait de la Manzana de las Luces, sachez que sous les bâtiments, un mystérieux réseau de tunnels relie des bâtiments publics et religieux de la ville. On dit qu’ils servaient à la contrebande et la défense au temps des colonies…

Visite guidée

Curieux d’en savoir plus ? La visite guidée de la Manzana de Las Luces vous donnera les clés pour entrer dans cette histoire foisonnante, à grand renfort d’anecdotes. Elle fait aussi part belle à l’archéologie : Comment conserve-t-on ces traces du passé ? Quels témoins architecturaux ont aidé les historiens à reconstruire l’histoire de ce lieu ?

Cette visite ne passionnera peut-être pas les spécialistes de l’histoire argentine, mais elle est une très bonne introduction pour les non-initiés. La Manzana de las Luces accueille aussi de nombreuses activités culturelles : cours de tango, cinéma, théâtre…

Une fois la visite terminée, allez compléter votre connaissance de l’histoire portègne au musée El Cabildo, situé à quelques cuadras de là. Après tout ça, vous aurez bien mérité un peu de repos. Dirigez-vous alors vers La Poesia, pour savourer un café dans un décor qui évoque la Buenos Aires littéraire d’autrefois…

La Manzana de Las Luces
Perú 272 – Centro
Tél : 4342-3964
Visites guidées tous les jours à 15h
Le samedi, dimanche et fériés à 15h, 16h30 et 18h