Arriver à Buenos Aires (et repartir) en toute tranquillité !

arriver a Buenos Aires

L’aéroport international Ministro Pistarini, plus connu sous le nom d’Ezeiza (la ville où il se trouve), se situe à environ 30 kilomètres du centre-ville de Buenos Aires.

Comme nous savons qu’après un vol de plus de 12 heures vous aurez envie d’arriver rapidement et sans problème à votre destination, voici un petit guide pour vous aider à rejoindre la capitale argentine sans encombre.

Navettes

Si vous voyagez seul ou à deux, la meilleure option (rapport temps de voyage/prix) est surement de prendre une des navettes de Tienda Leon. Les billets peuvent s’acheter en ligne mais aussi dans l’un des stands de la compagnie à l’aéroport, qui se trouve juste après avoir passé la douane. Il y a des départs toutes les heures environ et les navettes vous emmèneront au « Terminal Madero » de Retiro (au centre de Buenos Aires) ou bien à Aeroparque (l’autre aéroport de la capitale).

Une fois arrivé à l’un des deux terminaux, vous pourrez rejoindre votre destination finale en transport en commun, grâce aux nombreuses connections avec les lignes de bus et de SUBTE (le petit surnom du métro porteño). Dans ce cas pensez à acheter et charger votre carte SUBE au kiosko de l’aéroport.

Cependant, avant de vous lancer dans l’aventure du transport public, renseignez-vous auprès de Tienda León : la compagnie peut prendre en charge un transfert depuis l’un des terminaux jusqu’à votre destination finale si elle se situe dans une certaine limite géographique (Palermo, Recoleta…).

Si vous voyagez à plusieurs ou que vous avez tout simplement envie d’arriver le plus rapidement possible à destination, vous pouvez prendre un taxi ou un remis.

Taxi

Pour les taxis, on vous conseille de payer votre trajet directement sur place à l’aéroport auprès d’une compagnie bien identifiée, comme Taxi Ezeiza, dont vous trouverez le stand au terminal après avoir passé les douanes. De cette façon, pas de mauvaise surprise avec le tarif.

Vous verrez que beaucoup de taxis attendent les voyageurs dehors. Cependant, nous ne vous conseillons pas cette option car il n’est malheureusement pas rare qu’ils profitent des touristes. Et comme on ne veut pas que vous ayez une mauvaise première impression de Buenos Aires, on préfère vous prévenir !

Remis

Autre option : prendre un remis, aka le VTC (voiture avec chauffeur) d’Argentine. Plusieurs entreprises vous attendent à l’aéroport, à nouveau juste après les douanes. Parmi les options : le susmentionné Tienda Leon ou encore Transfer Express, un peu moins cher.

Comme pour les taxis, vous pouvez payer directement sur place ou réserver votre billet en ligne à l’avance.

Applications

Über, Cabify, Beat… vos applis de VTC fonctionnent également sur le sol argentin. Les chauffeurs attendent patiemment les demandes des clients à l’extérieur de l’aéroport donc, pas de longue attente à prévoir et les tarifs sont un peu moins chers que les taxis et remis. Nous vous conseillons cependant de comparer sur le moment.

Colectivo

Si vous aimez l’aventure, il est possible de vous rendre à Buenos Aires en transport en commun. Pour une somme tout à fait modique, la ligne 8 fait la liaison entre Ezeiza et Plaza de Mayo. Les bus partent toutes les demi-heures, entre 6h et 21h depuis Ezeiza et entre 7h et 22h depuis Plaza de Mayo. Il existe une ligne semi-express, bien plus rapide que la ligne « classique », dont le trajet peut vous prendre plus de deux heures. À prendre en compte : il n’y a pas d’espace réservé pour les bagages.

L’entraide entre voyageurs

Sur le groupe Facebook des Français et Françaises à Buenos Aires, vous pourrez trouver d’autres voyageurs qui arrivent ou partent de Buenos Aires en même temps que vous et avec qui vous pourrez partager un taxi. Les locaux pourront même vous recommander certains chauffeurs avec qui ils ont l’habitude de se déplacer !

Comment payer ?

Nous vous conseillons de payer votre taxi ou remis en devise étrangère et en espèces, bien plus que par carte bancaire. En effet, vous constaterez rapidement que le rapport de l’Argentine avec son peso national est un peu… surprenant : il existe un taux de change parallèle, dit « Blue », bien plus avantageux que le taux officiel (auquel s’applique le paiement par carte). À Ezeiza, en payant en euros ou en dollars, vous bénéficiez d’un taux de change intermédiaire.

Premiers pas à Buenos Aires : tout ce qu’il faut savoir avant de débarquer