SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

Varela-Varelita, une légende autant qu’un café

En passant à l’angle de Scalabrini Ortiz et Paraguay, jetez un œil au café-bar situé face au kiosque. Derrière les vitres au lettrage doré, quelques clients sont assis, certains en pleine discussion, d’autres le nez dans le journal ou dans un livre. Le classique café du coin, quoi.

Mais si vous y regardez de plus près, vous percevrez ce “je ne sais quoi” qui donne au Varela-Varelita des airs d’un autre temps. Tout y est élégamment démodé : les tables au plateau rose passé, la déco faite d’un mélange de peintures, d’affiches de ciné et de vieilles publicités… Jusqu’aux serveurs, qui portent une coquette chemise aux rayures vertes et blanches. A l’occasion, vous pourrez les voir disputer une partie d’échec avec un client entre deux commandes…

Le Varela-Varelita, on y va pour ça : il ne paie pas de mine, mais il est une faille spatio-temporelle poétique. Vous franchissez le porche et, hop !, vous voilà propulsés dans ce que vous imaginiez de la capitale Argentine d’il y a 50 ans. Labellisé café notable, il n’a pas besoin d’en jouer. Son authentique simplicité suffit à faire la différence dans ce quartier branché.

L’atmosphère est chargée de légendes. On dit qu’il fut et est toujours le lieu de rencontre des artistes, musiciens, politiques, intellectuels. On raconte que le “Che”, avant d’être le “Che”, y passait des heures entières. On raconte aussi que l’écrivain argentin Héctor Libertella, fidèle client, réussit à faire croire aux patrons que le whisky J&B s’appelait ainsi en référence à l’écrivain José Bianco… C’est ainsi que, si vous commandez un whisky au Varela-Varelita, le serveur devrait demander au bar un “Pepe Bianco” !

Alors, prêts pour un voyage dans le temps ? La carte est comme l’endroit : simple et efficace, sans prétention, à des prix corrects. Vous pourrez y déguster les classiques d’un café et d’un bar : cafés, thés, bières, ainsi qu’une variété d’alcools. Au niveau restauration, des sandwichs tous simples (milanesa, jambon…), et des goûters sucrés (alfajores, tartes). Et le petit plus : le café au lait est connu pour sa mousse généreuse… Décorée d’un dessin coloré !

Une fois votre café terminé, continuez votre exploration de la Buenos Aires d’autrefois au musée Evita. Et dans le même genre, on vous conseille le Caracol et ses serveurs en noeud pap’, à San Telmo !

Varela-Varelita
Scalabrini Ortiz 2102 – Palermo
Du lundi au dimanche, de 8h à minuit
Prix : $

Julie Desbiolles
Julie Desbiolleshttp://lebonairargentin.wordpress.com
Voyageuse ayant posé ses valises pour quelques mois à Buenos Aires. J'aime connaitre et comprendre les histoires du monde, des plus insolites aux plus dramatiques, des plus anecdotiques aux plus universelles.

Articles recommandés

12,722FansLike
10,762FollowersFollow
1,486FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !