Home VIVRE Sport

Où faire du sport à Buenos Aires ?

Photo: ESPN

Marre d’être assis toute la journée à ton bureau face à ton ordi, accumulant les calories au gré des heures de travail, potentiellement suivies du combo mortel série Netflix-sieste dans ton lit en rentrant du boulot ? Pour remédier à cette sédentarisation extrême du travailleur(se) moderne, on te propose un panorama non-exhaustif des activités sportives qu’offre la cité porteña pour bien transpirer !

Club de sport

Au delà de la General Paz, les bords du rio regorgent de club de sport privés. En passant les grilles de ces complexes sportifs, on entre dans une autre dimension, verte et calme, loin de la folie qui anime la cité porteña. Un paradis pour les sportifs : des terrains à perte de vue, avec en arrière plan le fleuve de La Plata. La condition pour profiter de ces superbes infrastructures sportives : devenir socio, c’est-à-dire devenir partenaire du club. Cela implique généralement des frais d’inscription puis une cuota mensuelle fixée par le club selon le sport pratiqué.

Appartenir à un club de sport vous ouvre les portes d’un endroit à l’ambiance familiale et chaleureuse, où toutes les générations se croisent sur les terrains puis au quincho pour partager un maté. Pendant la semaine, les entrainements se succèdent entre les petits et les grands, les filles et les garçons ; et le weekend on se retrouve pour les matchs, ensemble derrière les couleurs du club. On peut également y aller pour manger, boire un verre ou simplement supporter les équipes, sans forcément avoir dû transpirer avant ! Traditionnellement ces clubs proposent une myriade d’installations : à la fois des terrains de football, de rugby, de tennis, de hockey sur gazon, salle de musculation ou encore piscine, ou même parfois une marina comme au Liceo Naval. A noter si devenir socio c’est trop d’engagement, possibilité de simplement louer des terrains selon le sport.

Terre de football

Berceau du Messi, l’Argentine est évidemment une terre de football. Les quatre clubs les plus connus sont -par ordre alphabétique- Boca, Independiente, River et San Lorenzo (on ne reprochera aucun parti pris à cet article). Néanmoins intégrer un de ces clubs résulte naturellement assez complexe, voire honnêtement impossible. Pour faire partie d’une équipe, il vous reste l’option des clubs multidisciplinaires, tels que CUBA. Mais le plus simple reste toutefois de monter une équipe avec des amis ou des collegues et louer un terrain. Rien de plus facile : ici tout le monde parle, joue, respire football. L’offre est abondante, vous n’aurez que l’embarras du choix ! Alors pour y voir plus clair, on utilise le site de référence: Hoy se juega! pour réserver un terrain, monter une équipe ou intégrer un tournoi.

Hockey

Si le football est autant pratiqué par les garçons que par les filles, le reste des sports collectifs est plutôt très genré. Le sport féminin, par excellence, c’est le hockey. Pratiquement tous les clubs de Buenos Aires proposent du hockey féminin sur gazon. Comme les Leonas argentines sont sans aucun doute les meilleures du monde, entrer dans un club est assez difficile, surtout en tant que débutante. Même si l’offre est limitée, le club Gesto, au Parque Norte, propose un entrainement hebdomadaire, ouvert à tous les niveaux. Pour les garçons, les clubs sont plus rares, mais pour les plus motivés on recommande le club Geba. Les plus aguerris pourront louer un terrain, sans difficulté. Pour varier les plaisirs, on peut s’essayer au hockey sur roulette au Club de Roller Hockey, à Peru Beach, Martinez.

Rugby

Au contraire, le ballon ovale reste plutôt dans les mains des garçons. En Argentine, le rugby est encore amateur, à l’exception des Jaguares, unique équipe professionnelle du pays, hors Pumas, qui affronte les clubs de l’hémisphère Sud. Malgré son amateurisme, le niveau est élevé, l’engagement total et les clubs nombreux. Pour n’en citer que quelques un : Centro Naval, seul club porteño à proposer à la fois une équipe masculine et féminine, le CASI, qui est le club le plus ancien de la province et peut être le plus beau en termes d’infrastructures, ou encore le Club Hindú, récemment sacré champion 2017 de la ligue nationale argentine.

Tennis

Tous ces clubs proposent dans leur immense majorité des terrains de tennis, louables sur réservation. Muni de sa raquette et ses baskets, on rêve de l’Argentina Open au Buenos Aires Lawn Tennis Club ou plus humblement on se la joue comme Federer au Parque Manuel Belgrano (ex KDT). L’avantage du dernier : possibilité de réserver un terrain très bon marché le samedi matin.

Pour les autres sports collectifs, que ce soit le volley ou le handball, les grands clubs de la ville, tels que Cuidad de Buenos Aires ou encore le Club de Amigos, dit « La Cole » ont une offre très fournie en plus des sports traditionnels. Ces deux clubs mettent également à disposition des bassins aquatiques. Pour plus d’infos, ici, une liste exhaustive des complexes sportifs de la cité porteña.

Et puis si on a pas d’idées, qu’on est pas trop sport d’équipe mais tout de même plein de volonté : la ville de Buenos Aires propose de nombreuses installations accessibles gratuitement pour se maintenir en forme. Clique sur cette carte interactive pour avoir un panorama général. Maintenant plus d’excuses pour larver sur ton canapé !

 

Exit mobile version