Palacio Barolo, gratte-ciel d’une autre époque

Dans un paysage urbain où buildings contemporains hétérogènes et immeubles haussmanniens s’entremêlent presque naturellement, le Palais Barolo fait figure d’ovni, avec son architecture gothique.

Directement inspiré de « La Divine Comédie », la structure de ce bâtiment en béton armé se divise en trois parties, représentant l’enfer, le purgatoire et le ciel, en hommage à l’œuvre majeure de Dante Alighieri, dont l’architecte Mario Palanti était un grand admirateur. L’italien a longtemps rêvé de transférer les cendres de l’homme de lettre au cœur de l’édifice, afin d’en faire un mausolée à sa gloire, sans succès.

- Anuncio -

Construit sous l’impulsion de l’industriel argentin Luis Barolo et considéré comme le premier gratte-ciel du pays avec ses vingt-deux étages, le Palacio Barolo fut le plus haut édifice de la ville et d’Amérique du Sud au moment de son inauguration, le 7 juillet 1923, et ce jusqu’en 1935, date de l’inauguration de la tour Kavanagh.

Avant de retourner en Italie pour y travailler sous les ordres de Benito Mussolini, Mario Palanti lui a offert un jumeau en imaginant le Palais Salvo (inauguré le 12 octobre 1928), qui trône sur la place Independencia de Montevideo. L’idée de l’architecte transalpin était d’unir les deux bâtiments via un « pont de lumière », reliant les faisceaux lumineux émanant de leurs phares respectifs.

Il vaut mieux être en forme et ne pas avoir le vertige si vous souhaitez accéder à la tour de verre qui clôt la visite guidée. Juché dans le ciel de Buenos Aires, il faut monter à pied, par les escaliers, les neuf derniers étages afin d’accéder au phare. Ces neufs paliers représentent les cœurs angéliques de l’Empyrée, derniers échelons du paradis, dans lequel Dieu cohabite avec les anges. Une fois tout là-haut, on observe notamment le Congrès de la Nation, cousin latino-américain du Capitole de Washington.

Si l’ascension vous a donné faim, on ne saurez que trop vous conseiller de déguster un délicieux ceviche au pied du bâtiment, chez Chan Chan.

Le Palacio Barolo

Avenida de Mayo 1370 – Centro

Tel : 4381-1885
Visites guidées : lundi et jeudi, à 16h, 17, 18h et 19h. Samedi à 17h.
Visites nocturnes et dégustation de vin : jeudi à 20h30. Mercredi, vendredi et samedi à 20h.

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.