Nemuri, des nuits sushi très intimes

À peine avais-je publié des photos de mon dîner chez Nemuri sur mes Instagram Stories que je recevais plusieurs messages qui, tous, partageaient la même inquiétude : « C’est cher ? » « J’ai toujours voulu y aller mais j’ai peur de l’addition », etc. Je me suis rendu compte que les gens avaient peur de manger sushi et que ce petit plaisir était en train de devenir un plan réservé aux grandes occasions voire un « caprice superflu » qui ne faisait plus partie de la vie quotidienne.

Si le sushi est en train de devenir un « caprice superflu », les temps sont plus durs que ce que je pensais.

Je leur ai tous fait la même réponse, à savoir que je n’étais pas assez au courant des prix actuels pour comparer, parce que je revenais tout juste d’un voyage de quelques mois (une période suffisante pour que tout change en Argentine) et qu’en plus je n’étais pas du genre à sortir souvent manger sushi. Cela dit, j’ai aussi précisé que les prix de Nemuri ne me semblaient PAS trop chers, et même qu’ils pourraient être plus chers étant donné la qualité de l’offre (je croise quand même les doigts pour que ce ne soit pas le cas !).

Ce local, situé à un coin de rue du quartier de Belgrano est tout petit et compact : de quoi se sentir immédiatement spécial. Il y a des petites tables et des lumières tamisées idéales pour les tourtereaux. Le service est détendu mais attentif ; un bon équilibre entre sentir qu’on mange dehors et se sentir en confiance.

Comme j’avais déjà entendu parler du « Ceviche Nemuri » (saumon, poulpe, gambas et poisson blanc), je voulais absolument le goûter ; cette partie n’était pas négociable. Je l’ai donc commandé dans le cadre de la dégustation de ceviches qui vous permet de goûter à deux ceviches de la carte. À ma grande surprise, c’est le ceviche de saumon rosé, ma seconde option, qui m’a le plus captivé, même s’ils étaient tous les deux très bons. Le poisson était d’une grande fraîcheur et les portions généreuses : les petits bowls sont remplis à ras bord de poisson. Les chips croquantes à la patate douce et le maïs grillé sont servis à part, histoire de vous montrer que vous en avez pour votre argent.

On a commandé des sushis un peu sucrés pour compenser : « white sweet » avec saumon, surimi, concombre, fromage Philadelphia, praliné et sauce maracuja ; et « sweet passion » avec fromage Philadelphia, mangue, saumon pané et saumon flambé, sauce maracuja et togarashi (mélange d’épices japonaises). Délicieux et très bien farcis mais sans qu’il y ait abus sur le riz. On m’a aussi recommandé le roll « yellow » avec mangue et guacamole.

Pour finir en beauté, on a commandé le dessert de la maison : une mousse de thé vert matcha accompagnée d’un biscuit à la pistache, d’une crème de maracuja, sans oublier les framboises, la vanille, le sésame et le gingembre. Les textures étaient peut-être un peu en-dessous de nos attentes mais la présentation était très belle. Disons que la prochaine fois, je veillerai à dévorer assez de sushis pour ne pas me soucier du dessert. Il y a aussi une carte des vins et des bières asiatiques.

Le sushi, un caprice ? Peut-être. Cela dit, il n’a rien de superflu ! Inaccessible ? Encore moins. Un bon sushi, dans un joli local avec un bon service et un prix relativement bon… C’est possible ! Et sans mauvaise surprise étant donné que les prix sont publiés sur le site web de Nemuri. Ah, vous ai-je dit que les baguettes étaient comestibles ? Au temps pour moi, j’aurais dû commencer par ça.

Nemuri Sushi
Moldes 1502 – Belgrano
Tel : 4784-5807
Du mardi au dimanche, de 12h à 0h
Prix : $ $

* Traduction Nicolas Zeisler

Eva Contreras
Eva Contrerashttps://www.instagram.com/discover.buenosaires/
Directora Editorial de Buenos Aires Connect. Escritora siempre. Estoy buscando algo. Fotografía + viajes + comida + música.
12,686FansLike
10,677FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !