À Montevideo, larguez les amarres !

Montevideo Uruguay
Photo: Marcelo Campi (Flickr)

De l’autre côté du Río de la Plata, Montevideo est une ville charmante où il fait bon vivre, loin du tumulte de Buenos Aires. La capitale de l’Uruguay ressemble en réalité à un grand village qui mélange architecture coloniale et moderne, plages, parcs et une vie nocturne pleine de bonnes surprises.

Une fois arrivé à la gare de Tres Cruces, prenez un bus en direction du centre-ville, puis louez des vélos (la plupart des hostels en louent pour pas cher) et partez visiter la vieille ville le matin. Arrêtez-vous sur la Plaza Independencia pour observer le palais présidentiel, la statue du Général Artigas (le “père de l’indépendance” de l’Uruguay) et l’imposant Palacio Salvo.

- Anuncio -

Tout près de là, sur la Plaza Matriz, vous pourrez vous reposer et vous rafraîchir autour de l’immense fontaine de marbre. Juste en face se trouve le Cabildo ainsi que la Catedral Metropolitana. À quelques cuadras de la place, le Museo Torres García retrace l’œuvre du célèbre peintre Joaquín Torres García. Puis allez assouvir votre passion pour la lecture et boire un café à la librairie Más Puro Verso, dans un immeuble art déco collé au musée.

Pour déjeuner, direction le port et son incontournable « Mercado del Puerto ». Des dizaines de parrillas s’enfilent dans ce hangar géant, où les morceaux de viande et les poivrons grillent sous vos yeux pendant que vous dégustez une Patricia, la bière uruguayenne classique.

En déambulant dans les petites rues, vous tomberez sur des ferias et autres petits marchés d’artisanat : un plan sympa pour partir à la chasse aux souvenirs. Les dimanches, ne manquez pas de visiter la Feria Tristán Narvaja dans le quartier de Cordón, un grand marché aux puces centenaire où vous pourrez dénicher meubles, animaux, bouquins, fripes, musique mais aussi des fruits et légumes.

Continuez ensuite votre balade le long de la « Rambla » (le bord de mer) puis dans le Parque Rodó, baptisé en hommage à l’écrivain uruguayen. Faites un tour au bord de l’immense lac, jetez un œil au magnifique Parque Hotel (siège du Mercosur depuis 1997) et visitez le Musée national d’arts visuels. Il fait faim ? Allez goûter les délicieuses tapas de Demorondanga à quelques cuadras.

Vous préférez la plage ? Pour se sentir comme dans une station balnéaire, prenez le chemin des quartiers de Pocitos (où se trouve l’une des plus belles plages) ou de Carrasco, plus résidentiel. Maté en main, vous pouvez même faire trempette si vous n’êtes pas trop regardant sur la couleur du Río.

Pour découvrir la nuit de Montevideo, vous avez le choix entre, grosso modo, trois quartiers : la Ciudad Vieja (et son enfilade de bars le long de la rue Bartolomé Mitre), les alentours du Parque Rodó et autour de la rue Constituyente à Cordón, où, selon les dires de nos copains uruguayos, « c’est là que ça se passe ». Et si vous n’avez vraiment pas envie de dormir, continuez la soirée en boîte sur la Costanera, juste pour voir le soleil se lever au-dessus du Río : c’est splendide !

En été, Montevideo se vide de ses habitants qui s’enfuient vers les plages. Pour autant, de mi-janvier à fin-février, la ville vit au rythme du candombe et des murgas avec son grand Carnaval. En hiver, la vie reprend son cours, l’occasion parfaite de s’échapper un peu de la furia et faire connaissance avec les locaux qui vous surprendront avec leur humour et leur 2e degré !

Envie d’explorer davantage les petits joyaux de notre voisin uruguayen ? Allez vous balader à  Colonia del Sacramento ou à Carmelo, et/ou filez vers l’Océan atlantique vous (re)poser sur une magnifique plage.

Arriver et repartir :

Avec Buquebus, Seacat ou Colonia Express : bateau jusqu’à Colonia puis transfert direct jusqu’au Terminal Tres Cruces de Montevideo.

Bateau direct (le Francisco) avec Buquebus jusqu’au Port de Montevideo.

Activités :

Museo Torres García : Peatonal Sarandí 683 – Ciudad Vieja
Feria Tristán Narvaja (tous les dimanches) : de l’Av. 18 de Julio jusqu’à La Paz – Cordón
Librería Más Puro Verso : Sarandí 675 – Ciudad Vieja
Museo Nacional de Artes Visuales : Av. Tomas Giribaldi 2283 – Parque Rodó

Où manger :

Mercado del Puerto (de 12h à 17h) : Piedras 237 – Ciudad Vieja
Demorondanga (de 19h30 à 0h) : Dr. Mario Cassinoni 1200  – Parque Rodó
El Fondito (de 20h30 à 0h) : Pedro Bustamante 1222 – Pocitos
Mercado Ferrando (de 8h à 1h) : Chaná 2120 – Cordón
Candy Bar (pour le brunch) : Durazno 1402 – Barrio Sur
Pour trouver un resto chouette, consultez le site Colchón de Verdes, la bible 2.0 de la gastronomie uruguayenne.

Où sortir/boire un verre :

Club Natural y Popular, dit El Popu (cuisine veggie, cocktails et concerts) : Bv. España 2643 – Parque Rodó

Cervecería Mala Fama : Maldonado 1970 – Parque Rodó

Où dormir :

Luz In You Hostel : Jaime Zudáñez 2866 – Pocitos

Habemus Hostel : Maldonado, 1775 – Cordón

 

Ministère du Tourisme de l’Uruguay :
Rambla 25 de agosto de 1825 (y Yacaré Montevideo)
www.uruguaynatural.com