J.W. Bradley, un voyage dans le temps à bord de l’Orient Express

Quasiment à l’angle des rues Godoy Cruz et El Salvador, une petite plaque indiquant J.W. Bradley et une énorme porte noire s’ouvre à nous. Bienvenue dans l’un des bars cachés les plus originaux de Buenos Aires, pour vivre une expérience étonnante : un voyage dans le temps à bord du mythique train l’Orient Express, à travers le Vieux continent.

Il est assez difficile d’imaginer ce qui nous attend derrière cette porte portant l’inscription 1875. Une salle d’attente dans le style d’une vieille gare anglaise et un wagon de la fin du XIXe siècle stationné sur deux voies de train. Accompagné d’un homme vêtu comme un cheminot de l’époque, il faut tout d’abord monter à bord de ce dernier pour parcourir via quelques écrans les différentes villes européennes. Le voyage terminé, un autre s’offre à vous en sortant du wagon…

- Anuncio -

Le bar offre une harmonie parfaite entre l’antique et le moderne. Le design, les détails de bons goûts, rien n’est laissé au hasard et cela jusqu’aux cocktails, la spécialité de la maison. Au milieu de cette ambiance tamisée due aux lustres en fers forgés suspendus au plafond, c’est Federico Sadovsky, l’un des barmans les plus réputés d’Argentine, avec une très grande carrière internationale, qui est en charge de la carte inspirée du parcours de l’Orient Express.

Du thé anglais au vermouth italien en passant par le whisky écossais jusqu’aux liqueurs françaises, tout y est. Les cocktails sont sophistiqués et se rapportent aux différentes gares où s’arrêtait le train de luxe à l’époque. Le Red Latin, composé de pisco, de framboise et de citron vert, est notre pêché mignon. Nous vous conseillons également le Nel Pemeriggio (vodka, gancia spritz, gingembre et champagne) ou encore le bien nommé Orient Express (vodka, saké, jus de citron, té de jasmin et jus d’ananas). Côté nourriture, on retrouve le fameux agneau de Patagonie, la molleja (riz de veau), les rabas mais aussi des hamburgers d’agneau (une tuerie !).

Porté par son concept original, J.W. Bradley n’a pas tardé à devenir un incontournable de la ville. C’est une très bonne option après avoir descendu quelques pintes à The House (Temple Bar) ou après un dîner au restaurant péruvien Sipan.

J.W. Bradley
Godoy Cruz 1875 – Palermo
Tel : 4831-9574
Du mercredi au samedi de 20h à 4h
Prix : $ $

Photo : Facebook J.W. Bradley

Journaliste freelance. Après avoir quitté la France pour partir en Argentine vivre ma passion, le football, j'ai décidé de me diversifier, outre que le sport, en intégrant l'équipe de Buenos Aires Connect.