Étudier en Argentine, ne laissez pas la paperasse vous engloutir

Voici un petit guide pour vous aider dans vos démarches d’étudiants en Argentine. Sachez que l’administration ici est digne d’un roman de Kafka, et que les démarches exigent de la patience, une bonne dose d’organisation, et une To Do liste psychorigide. Il est bon de savoir que l’on peut entrer sans visa et faire ses démarches pour le visa étudiant sur place, mais sachez qu’il vous faudra venir avec certains documents français certifiés. Alors ne traînez pas pour commencer les démarches auprès de Migraciones une fois sur place.

Se pré-inscrire à l’université

Avant de faire votre demande de visa, il faut déjà vous pré-inscrire à la fac ou dans l’école choisie. Pour obtenir un visa, assurez-vous que l’établissement est reconnu devant le Ministère de l’Education et que la formation choisie vous offre bien un diplôme valide (un título oficial) à la clef. Il est écrit sur le site de l’ambassade d’Argentine en France que si vous souhaitez vous inscrire en première année de fac (hors échange universitaire), la section culturelle de l’Ambassade se chargera de faire la démarche. Ce n’est pas (ou du moins plus) le cas. Bienvenue dans le monde des grands, à vous de vous débrouiller tout seul ! Il est possible que vous puissiez vous pré-inscrire par voie postale auprès de certaines universités, mais il vous faudra arriver relativement tôt avant le début de l’année universitaire afin de présenter tous les documents demandés et surtout la convalidación de votre Baccalauréat. Cette dernière est indispensable pour finaliser votre inscription à la faculté, et c’est justement la démarche qui prend plus de temps que prévu…

Légalisation du BAC

À de rares exceptions près, toutes les institutions argentines vous demandent l’équivalence de votre Baccalauréat, lequel doit être reconnu auprès du Ministère de l’Éducation. Un véritable parcours du combattant, certes, mais étudier en Argentine se mérite ! Sachez que les personnes en charge de l’administration française que vous allez croiser ne sont malheureusement pas toutes au courant de la procédure que doivent suivre les futurs étudiants en Argentine et il arrive bien souvent que plusieurs d’entre eux soient induits en erreur. Alors soyez bien attentif et ne perdez pas de temps.

En France

Votre diplôme ainsi que votre relevé de notes (analítico) doivent être passés par le Palais de Justice ou la Cour d’appel de l’Académie où vous avez passé votre examen, au service de l’apostille. Ce sceau officiel permet d’authentifier la signature du recteur et rend valides ces documents à l’étranger. Contrairement à l’Argentine, la France n’apostille jamais les originaux des diplômes, c’est pourquoi, au préalable, il vous faudra faire une copie certifiée conforme de chacun des documents au Rectorat (et SURTOUT PAS à la Mairie) le plus proche du lieu d’émission du Baccalauréat.

Profitez de l’occasion pour faire apostiller deux extraits de casier judiciaire. Vous en aurez besoin pour votre visa une fois arrivés en Argentine. Vous avez perdu votre diplôme ou votre relevé de notes ? Ne perdez pas une seconde et demandez un duplicata auprès du rectorat de votre académie. Cela peut se faire par téléphone.

Annuaire des cours d’appel en France

Faites votre demande en ligne d’extrait de casier judiciaire

Une fois en Argentine

Vous irez faire traduire ces documents apostillés auprès d’un traducteur public (consulter la liste ici). Tous les traducteurs n’étant pas au même tarif, n’hésitez pas à en contacter quelques-uns avant de vous décider. Ensuite, direction le Colegio de Traductores pour faire certifier la traduction. La certification immédiate coûte $220 pour chaque feuille.

Colegio de Traductores
Avenida Corrientes 1834 – Centro
De lundi a vendredi, de 9 à 18h

Ministerio de Educación 

Enfin, vous présenterez vos documents traduits et légalisés ainsi que votre passeport (le tout en original et photocopie) auprès du Ministère de l’Education, au service Convalidación de Títulos. Pour ce faire il faudra avoir pris un turno (ici) à l’avance sur le site du Ministère de l’Éducation. Attention : il y a très peu de rendez-vous, ils ne se prennent qu’en ligne et c’est un vrai casse-tête chinois. Un conseil pour ne pas devenir fou : se rendre sur la page internet les quatre ou cinq premiers jours de chaque mois vers minuit (heure argentine) insister, insister, insister encore et encore en rafraîchissant la page jusqu’à ce que le système vous attribue un turno pour le mois suivant. C’est-à-dire que si vous obtenez votre turno le 1er mai, vous devrez vous présenter au Ministère de l’Éducation avec vos documents certifiés, traduits et apostillé aux environs du 1er juin. Vous l’aurez compris, pour s’inscrire auprès d’une université Argentine, il vaut mieux arriver sur place bien à l’avance à moins d’être prêt à prendre son (ou ses) billet(s) d’avion au dernier moment.

Si tout va bien, trois ou quatre jours plus tard, la convalidación de votre Baccalauréat arrivera directement dans votre boîte mail, vous permettant ainsi de vous inscrire pour de bon auprès de l’université argentine de votre choix.

Remarque : même si cet article ne s’adresse pas directement aux étudiants français en échange universitaire, il n’est pas impossible que l’université d’accueil demande quand même la convalidación du Baccalauréat pour valider le semestre d’intercambio. Toutes les universités étant autonomes d’un point de vue académique et institutionnel, le mieux est de directement prendre contact avec elles afin de ne pas avoir de mauvaises surprises une fois sur place.

Convalidación de Títulos
Ministerio de Educación de la Nación
Montevideo 950 – Centro
De lundi à vendredi, de 10h a 12h et de 14h a 16h
+ infos

DIFFICULTÉS ANNEXES : Sur les documents du bac n’apparaissent pas les trois prénoms de votre passeport, mais un seul ? Pour les Argentins, René Jean Jacques DUPONT et René DUPONT sont deux personnes différentes… mais ne désespérez pas. Le vice consul français est là pour faire face à ce genre d’aberrations. Il faudra donc contacter le consulat et demander une note en espagnol certifiant votre identité : vous êtes bien une seule et même personne. Puis vous irez certifier l’authenticité de la signature du vice consul auprès du Ministerio de Relaciones Exteriores.

Consulat de France
Basavilbaso 1253 – Centro

Ministerio de Relaciones Exteriores

Arenales 819, 1° sous sol

De lundi à vendredi, de 8h30 à 14h30