Epecuen, village fantôme englouti

A 500 km de la capitale argentine, au sud de la province de Buenos Aires, se cache Villa Epecuen, une cité engloutie invitant à la découverte de ruines parmi les plus intrigantes du monde.

L’histoire de ce village construit en bordure du lac Epecuen, se fonde dès les années 20 sur la renommée de ses thermes. On afflue de toute l’Argentine pour profiter des qualités curatives de ses eaux et la ville accueille à son apogée, jusqu’à 25.000 touristes par mois. C’est une réussite totale jusqu’au 10 novembre 1985, date à laquelle une digue protégeant le village se rompt.

C’est alors le début d’une des plus longues inondations de l’histoire. Pendant huit longues années, les eaux ne cesseront de monter, faisant baigner le village jusqu’à 10 m sous l’eau. Il faudra un processus d’évaporation de vingt-quatre ans pour que ses anciens habitants, partis vivre à quelques kilomètres, redécouvrent les lieux, un décor fantomatique et lunaire proche d’un paysage de guerre.

Aujourd’hui, les vestiges qui ont déjà accueilli plusieurs tournages (dont ce clip de BirdPen réalisé par nos amis de Tango+Tango), se visitent librement. Chacun peut donc évoluer à sa guise, à travers les anciennes rues du village et découvrir l’action du temps et de l’eau sur la matière. Les charpentes et les baignoires métalliques ont rouillé, les bâtisses en béton se sont effondrées et les structures en bois ont résisté. La piscine municipale à ciel ouvert est définitivement abandonnée. En marge du village, vous découvrirez l’ancien abattoir, œuvre art déco du célèbre architecte argentin Francisco Salamone. Un peu plus loin, ne manquez pas un coucher de soleil sur la route qui mène au cimetière, victime lui aussi de la montée des eaux. Quant à elle, l’ancienne gare du village abrite désormais un musée retraçant tous les détails de l’histoire.

Carhué, la ville la plus proche, dispose de nombreux hébergements qui faciliteront votre venue.

Comment se rendre à Carhué ?
En bus : depuis Retiro (Compagnie Pullman Gral. Belgrano ou Nueva Chevallier)
En voiture : depuis Capital Federal, 540 km, environ 6h par la RN205 jusqu’à Bolivar puis route provinciale 65 jusqu’à Guamini, puis RN33 jusqu’au croisement avec la RN60.

Office du tourisme de Carhué
Tel : (02936) 430660

Site : www.termasdecarhue.gov.ar
Mail : turismocarhue@invertel.com.ar