[PASSÉ] « Cuídese mucho », Sophie Calle et l’art de l’intime

Depuis ses débuts l’artiste française Sophie Calle travaille sur l’intime, à partir d’expériences biographiques. Un jour, elle reçoit un mail de rupture, dont les derniers mots sont « Prenez soin de vous ». Elle décide de suivre cette recommandation en en faisant un véritable projet artistique. Elle invite pour cela 107 femmes de différents pays, toutes spécialistes de leur domaine à interpréter, disséquer, comprendre, et dépasser cette lettre. De là naît l’exposition « Cuídese mucho»  (« Prenez soin de vous ») créée à la Biennale de Venise en 2007 et qui a depuis fait le tour du monde.

Le parcours imaginé par l’artiste commence d’abord par une succession de vidéos où des actrices, des musiciennes, des clowns lisent ou chantent la fameuse lettre. Les lectures sont tour à tour teintées d’humour, de larmes, d’ironie… a chacune son interprétation ! Celle de Jeanne Moreau, très critique vis-à-vis de la « mauvaise foi extraordinaire » de l’auteur (Monsieur « X »)  est particulièrement réjouissante.

- Anuncio -

La deuxième partie de l’exposition propose ensuite une succession d’interprétations écrites, avec toujours la photo, le nom et le métier de celle qui offre son regard. Une psychologue, philologue, physicienne, une juge, une avocate, une criminologue, une adolescente, ou encore la mère de Sophie Calle : autant d’avis différents, drôles ou sévères qui finissent par transformer cet épisode personnel douloureux en une véritable expérience artistique cathartique.

L’exposition est présentée pour la première fois à Buenos Aires. Ne manquez pas d’y faire un tour, ce sera aussi l’occasion de découvrir le tout nouveau Centro Cultural Kirchner installé dans l’ancien bâtiment des Postes. Le lieu en lui-même vaut le détour !

Après l’expo, vous pourrez aller savourer un peu de tranquillité dans les restaurants du Convento San Ramon Nonato, à quelques cuadras, ou vous régaler autour d’une bonne viande à La Cabaña, du côté de Puerto Madero.

« Cuídese mucho» au Centro Cultural Kirchner
Sarmiento 151 – Microcentro
Jusqu’au 23 août 2015
De jeudi à dimanche, de 14h à 20h
Entrée libre et gratuite