Ciné argentin (parte I) : 15 grands classiques incontournables

clásicos cine argentino
La Ciénaga, 2001

Des long-métrages des années 1970 aux grands succès des années 2000, une sélection de 15 films incontournables pour s’initier au cinéma argentin ! La plupart sont disponibles gratuitement en streaming sur la plateforme cine.ar


Les films policiers au succès international

Parmi les films argentins les plus connus, deux films policiers des années 2000 se sont rapidement imposés parmi les grands classiques du cinéma argentin.

- Anuncio -

Nueve reinas (Les neuf reines) de Fabián Bielinsky (2000), raconte l’histoire de deux escrocs montant un gros coup à Buenos Aires, autour de timbres rares, les neufs reines. Un film qui tient le spectateur en haleine jusqu’à la fin, indevinable !

Voir le trailer de Nueve reinas

El Secreto de sus ojos (Dans ses yeux) de Juan José Campanella (2009) a reçu l’Oscar du meilleur film étranger. Un enquêteur écrit un roman sur une affaire criminelle d’il y a 25 ans, et nous emmène dans les coulisses d’un meurtre et d’une histoire d’amour.

Voir le trailer del Secreto de sus ojos


Les grands drames du cinéma argentin

Hombre mirando al sudeste (L’homme regardant au sud-est) de Eliseo Subiela (1986)  se situe dans un hôpital psychiatrique, à Buenos Aires. Un patient se prenant pour un hologramme extraterrestre fascine un docteur désabusé…

Voir le trailer de Hombre mirando al sudeste

Patagonia rebelde (la Patagonie rebelle) de Hector Olivera (1973) est un film historico-dramatique sur la syndicalisation d’ouvriers en Patagonie dans les années 1920. Le film a connu plusieurs interdictions de diffusion jusqu’en 1984.

Voir le trailer de Patagonia rebelde

Camila de Maria Luisa Bemberg (1984), primé aux Oscar en 1985, raconte une histoire d’amour entre une jeune femme et un prêtre, au milieu du XIXe siècle à Buenos Aires. Une plongée historique dans le contexte politico-religieux de l’époque.

Voir le trailer de Camila

Un lugar en el mundo (Un endroit dans le monde) de Adolfo Aristarain (1992), l’histoire d’une communauté paysanne à San Luis, menacée par l’arrivée d’une multinationale extractiviste dans les années 1970.  Un film tout en flash backs.

Voir le trailer de Un lugar en el mundo


Les films historiques autour de la dictature

La Historia oficial (L’histoire officielle) de Luis Puenzo (1985), est le premier film argentin primé meilleur film étranger aux Oscars. Le film retrace l’enquête d’une mère pour trouver les origines de sa fille, qu’elle a adoptée pendant la dictature.

Voir le trailer de La historia oficial

La noche de los lápices (La nuit des crayons) de Hector Olivera (1986) révèle l’histoire de la répression étudiante dans les premiers moments de la dictature.

Voir le trailer de La noche de los lapices

Kamchatka de Marcelo Piñeyro (2002), raconte l’histoire d’une famille porteña qui décide de partir à la campagne pour se cacher pendant la dictature. Pour aider les enfants à passer cette période d’horreur, les parents inventent des moments magiques et le secret de Kamchatka.

Voir le trailer de Kamchatka


Nouveau cinéma argentin : petits budgets pour gros chefs d’œuvre 

Le nouveau cinéma argentin, né en 1995, fait référence aux films indépendants à petit budget, créés par de jeunes réalisateurs en pleine crise économique.

Pizza, birra, faso de Bruno Stagnaro y Adrián Caetano (1997) plonge le spectateur dans le quotidien de jeunes précaires à Buenos Aires, de petits larcins en grosses erreurs.

Voir le trailer de Pizza, birra, faso

Mundo grúa de Pablo Trapero (1999) raconte la vie d’un ex-musicien de rock dans la cinquantaine, qui se bat contre le chômage et devient conducteur de grue sur un chantier de construction.

Voir le tráiler de Mundo Grua

La Ciénaga de la réalisatrice Lucrecia Martel (2001) situe son intrigue à La Ciénaga, dans la province de Salta. C’est l’histoire de deux familles passant l’été ensemble, lorsqu’un accident survient.

Voir le trailer de La Ciénaga


Comédies et comédies dramatiques

Esperando la carroza (En attendant le corbillard) de Alejandro Doria (1985) est une comédie burlesque, tirée d’une pièce de théâtre uruguayenne. Une vieille dame et sa belle-fille sont en conflit ouvert, à l’origine d’une série de situations loufoques.

Voir le trailer de Esperando la carroza 

Historias mínimas de Carlos Sorin (2002) est l’histoire d’un retraité et d’un commerçant, dont les destins se croisent sur les routes désertes de la Patagonie.

Voir le trailer de Historias mínimas

El Hijo de la novia (Le Fils de la mariée) de Juan José Campanella (2001) met en scène un homme tentant de réaliser le rêve de sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer : se marier à l’église.

Voir le trailer del Hijo de la novia


Cela pourrait également vous intéresser:

Journaliste, rédactrice et doctorante. Passionnée par mon pays d’adoption, l’Argentine. Periodista, redactora y doctoranda. Enamorada de mi país de adopción, Argentina.