TOP 10 : Les jours fériés en Argentine

Top Feriados Argentina

Lors de votre arrivée à Buenos Aires, vous vous rendrez rapidement compte qu’un ou deux jours fériés viennent ponctuer chaque mois. En effet, en Argentine on célèbre les fêtes de la religion de la liturgie catholique (Nouvel An Chrétien, Carnaval, Pâques, Noël, etc.) ainsi que les fêtes nationales civiles locales et internationales.

Les jours fériés « civils » par ordre chronologique sont :

24 mars : Journée Nationale de la Mémoire pour la Vérité et la Justice

Elle commémore tous les ans le jour où, en 1976, s’est produit le dernier coup d’État en Argentine. À Buenos Aires, de nombreuses manifestations ont lieu du Congrès National jusqu’à la Place de Mai, en hommage aux disparus de la dernière dictature militaire.

2 avril : Journée des Anciens Combattants de la Guerre des Malouines

C’est un férié fixe qui commémore la date où en 1982, les Forces Armées Argentines ont débarqué sur le sol des Îles Malouines afin de les récupérer. Différents hommages sont rendus aux soldats morts sur le champ de bataille.

1° mai : Journée Mondiale du Travail

Célébrée dans plusieurs pays en hommage aux Martyrs de Chicago. C’est la fête du mouvement ouvrier international, et l’occasion de diverses revendications sociales et ouvrières.

25 mai : Révolution de Mai

Jour où est commémoré l’établissement du Premier Gouvernement dans le Cabildo de la Ville de Buenos Aires en 1810, lors du processus d’indépendance nationale connu comme Révolution de Mai. Cette journée est marquée par une messe (Te Deum) qui se déroule à l’intérieur de la Cathédrale Métropolitaine et à laquelle de nombreux dirigeants politiques participent.

20 juin : Journée du Drapeau

La date rappelle le jour de la mort de Manuel Belgrano, créateur du drapeau national. Le siège principal des commémorations est le Monument Historique du Drapeau, dans la ville de Rosario, lieu où le drapeau national fut hissé pour la première fois.

9 juillet : Journée de l’Indépendance

Fête nationale qui commémore la Déclaration d’Indépendance des Provinces Unies du Río de la Plata, signée dans la ville de San Miguel de Tucumán le 9 juillet 1816.

17 août : Jour de la mort du général José de San Martín

Le jour férié a lieu le troisième lundi du mois d’août et évoque le mouvement d’indépendance du héros qui est mort à Boulogne-sur-Mer, en France, le 17 août 1850.

12 octobre : Jour du Respect de la Diversité Culturelle

La fête est célébrée le deuxième lundi d’octobre. À l’origine, ce jour recevait le nom du « Jour de la Race » dans la plupart des pays hispano-américains, suite à l’initiative de José Vasconcelos en allusion à ce qu’il appelait la « race ibéro-américaine », mettant en valeur le métissage et le syncrétisme culturel qui s’est développé dans son pays d’origine, le Mexique. La célébration commémore le débarquement de Christophe Colomb sur le continent américain en 1492. De nos jours, cette fête porte différents noms selon le pays : Jour de la Libération, l’Identité et l’Inter culturalité (Bolivie) ; Jour de la Rencontre des deux mondes (Chili) ; Columbus Day (Etats-Unis) ; Jour des Amériques (Uruguay) ; Jour de la Résistance Indigène (Vénézuela)… Cuba est le seul pays du continent qui ne commémore pas cette date.

20 novembre : Journée de la Souveraineté Nationale

Cette fête a lieu le quatrième lundi de novembre, date où l’on commémore la Bataille de la Vuelta de Obligado (20 novembre 1845), une petite bataille où les forces de ce qui s’appelait alors « Confédération Argentine », ont battu la marine anglo-française sur la Rivière Paraná.