Social Sushi Izakaya, une taverne japonaise familiale à Belgrano

social sushi Izakaya buenos aires
Photo : Agustina Canaparo (Buenos Aires Connect)

Au Japon, après une intense journée de travail, on a coutume de se relaxer dans les Izakaya: une sorte de taverne connue pour ses célèbres petites lanternes rouges. L’équivalent de nos after work, en somme. Izakaya désigne littéralement un endroit où l’on boit des liqueurs, mais c’est un lieu idéal pour s’offrir une bière ou un saké tout en grignotant quelque chose. Le genre d’endroit plutôt petit, relax, avec de la bonne musique où l’on est généralement accueilli par les proprios eux-mêmes.

À près de 18 370 kilomètres de Tokyo, en plein Belgrano, on trouve un local qui met à l’honneur cette coutume japonaise : Social Sushi Izakaya. Cela faisait un certain temps qu’on entendait parler de ce lieu et on y a fait un tour pour rencontrer la famille Asato et goûter les spécialités de la maison.

Une fois franchi le rideau que les Japonais appellent Noren, l’aventure peut commencer. À Tokyo, les serveurs reçoivent les clients au son d’un irasshai ! qui signifie « bienvenue ! ». Une tradition conservée par la famille Asato qui vous accueille très aimablement. Il y a quelques tables hautes qui peuvent à l’occasion se transformer en tables communautaires. Les murs sont dominés par des couleurs pétantes, des affiches de dessins animés et des figurines qui évoquent le Japon. Il y a aussi une grande télévision qui passe des vidéo clips de chanteurs nippons.

Le local n’est pas bien large. De fait, à première vue, on pourrait se croire dans un delivery de sushis. D’ailleurs, c’était le cas au départ. Autre info : ce même lieu abritait le pressing japonais d’un ami de Sergio Asato, le proprio du restaurant. Ils ont aussi un secteur plus intimiste qu’ils appellent « el lado B de social » (la face cachée du Social) situé dans le fond avec un karaoké.

Le menu est influencé par la bouffe de rue et les célèbres Yatai, c’est-à-dire les boui-boui que l’on trouve dans les rues japonaises. Pas étonnant donc que les plats soient à partager et à déguster sur le pouce. Le prix évolue selon ce que vous commandez.

On commence en choisissant une option de « tapa japonaise » comme le Ebi Furai. Toutes les tapas sont accompagnées de petits plats avec du Tsukemono (petits légumes au vinaigre : carottes, tomates et concombres), gyozas et Oniguiri (le classique petit triangle de riz farci au porc). Notre « plat chaud » préféré est une option mixte avec plusieurs sortes de Yakitori (qui ressemblent aux brochettes tomates-oignons) au saumon, poulet et porc. Puis vient le moment du sushi : vous pouvez choisir le Izakaya et ses douze pièces variées ou le Omakase et ses seize pièces dont celle issue de la pêche du jour (comme le mulet). Les végétariens ont un menu spécial.

Au-delà des bières nationales, ils ont des options japonaises et du saké. C’est aussi un bon endroit pour goûter le Umeshu, une liqueur de cerisier maison qui macère pendant plusieurs mois. Au Japon, ils ne disent pas « chin, chin » ou « santé » au moment de trinquer. Ils disent seulement « Kanpai » : une autre des grandes leçons apprises chez Social Sushi, une taverne de Tokyo cachée à Belgrano.

Si vous voulez continuer à faire la fête tout en voyageant, on vous conseille de faire un tour à la brasserie viking Skål. Comment trinque-t-on dans la culture nordique ? À vous de le découvrir…

Social Sushi Izakaya
Ciudad de la Paz 2478 – Belgrano
Tel : 4783-8917 / 4783-7226
Du lundi au samedi, de 19h à 23h
Prix : $ $

* Traduction Nicolas Zeisler

Periodista y productora de radio. Soy inquieta, curiosa y amante del buen comer. Estoy siempre en busca de historias para contar.