Pizzeria Banchero, cantine légendaire et populaire

Pizzeria Banchero, la cantine populaire

Il y avait belle lurette qu’on n’avait plus mangé à la cantine. Se poser dans la Pizzeria Banchero, c’est comme se retrouver dans le réfectoire de notre enfance : des centaines de tables en formica alignées d’un bout à l’autre d’une gigantesque salle, des gens qui braillent à tout-va, des serveurs qui courent dans tous les sens pour satisfaire les bouches affamées et une vraie ambiance de camaraderie animent l’endroit midi et soir.

Cette enseigne historique de La Boca, fondée en 1932 par des immigrés génois -essence du quartier le plus populaire de Buenos Aires- se vante d’avoir inventé la fugazzeta con queso (oignon/fromage), cette pizza très riche en calorie qui fait aujourd’hui encore la fierté des propriétaires, arrières-petits enfants de Juan Banchero.

- Anuncio -

Toute une ribambelle de personnages ont défilé ici depuis le début du XXe siècle. Le peintre Quinquela Martín, Eva Duarte, future Mme Peron, le comique Luis Sandrini et la chanteuse de tango Tita Merello étaient des habitués de l’immense pizzeria, située sur l’avenue Almirante Brown, qui relie La Boca au Parque Lezama, à la limite de San Telmo.

Outre la fameuse fugazzeta con queso, la carte propose la classique pizza muzzarella, diverses pizzas à base d’anchois et quelques spécialités comme la jambon/ananas ou jambon/cœurs de palmier, mais aussi des fruits de mer et du poisson.

De quoi repartir la panse bien remplie pour une petite promenade dans le quartier, à la Fundación PROA ou encore au Musée du Ciné, auxquels vous pouvez aisément accéder à pied, même si on vous conseille d’ouvrir l’oeil, au cas où.

Pizzeria Banchero
Av. Almirante Brown 1200 – La Boca

Tel : 4301-1406

Tous les jours, de 12h à 16h et de 20h à la fermeture.

Prix : $

 

Av. Corrientes 1300 – Centro

Tel : 4382-4669

 

Av. Pueyrredon 123 – Almagro
Tel : 4863-6669

 

 

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.