Campanópolis, une cité médiévale insolite à 30 km de Buenos Aires

Ph: Eva McD (Buenos Aires Connect)

Avouez que vous ne vous attendiez pas à celle-là. Des châteaux, des tours, des passages, des bois, des lacs, des petites maisons sorties d’un conte de fée, des statues… Tout cela vous attend dans les environs de la capitale, caché dans l’une des zones les plus modestes et moins touristiques de la périphérie de Buenos Aires : le district de La Matanza.

Mais, de quoi s’agit-il exactement ? D’une cité médiévale presque magique qui fut imaginée par un génie fou (comme bien des merveilles du monde) : Don Antonio Campana. L’homme a dédié les dernières années de sa vie à brosser avec patience chaque détail qui compose cet endroit incroyable.

Qu’allez-vous y trouver ?

Le complexe de vingt hectares (enclavé dans un énorme terrain de deux-cent hectares) se divise en plusieurs secteurs. D’un côté, vous avez la partie la plus « urbaine » : une place principale, le Musée du Bois, le Musée du Fer, et d’autres bâtiments encore plus grands et élaborés qui vous transporteront dans un vieux village de Belgique ou par moment dans Harry Potter. Il y a aussi la zone des « petites maisons du bois » où vous marchez littéralement dans un conte de fée. En allant de maison en maison, vous aurez l’impression qu’à tout moment un elfe, une fée, une sorcière ou, avec un peu de chance, un prince charmant est susceptible de faire son apparition. Enfin, il y a aussi une zone plus excentrique qui rappelle un peu les œuvres de Gaudí : des couleurs exubérantes, de belles choses asymétriques ou absurdes. Comme une porte au milieu de nulle part ou un hibou tout en grilles.

Pas question de multiplier les descriptions. D’abord pour ne pas gâcher l’effet de surprise, ensuite parce qu’il serait impossible de rapporter tous les détails. De fait, notre guide nous a raconté qu’à chaque fois qu’il y retournait, il découvrait quelque chose de nouveau. Chaque petit détail, chaque coin de rue, chaque objet…aurait beaucoup à raconter. Sauf que Don Campana a emporté beaucoup de secrets dans sa tombe et l’on ignore l’origine d’un tas de reliques exposées dans la propriété.

L’endroit a accueilli des spots publicitaires pour des grandes marques et des shooting photos avec des mannequins internationaux. Son spectaculaire hangar « Salón Pacífico » a vu défiler les anniversaires, mariages et évènements d’un tas de célébrités.

Le défi : arriver jusque-là

Si vous êtes en voiture, aucun problème pour vous rendre à Campanópolis depuis Buenos Aires : comptez une demi-heure de route pour donner une touche différente à votre week-end. Sachez tout de même que les visites guidées ne sont offertes au public que le samedi de 9h à 13h.

Si vous êtes piétons, comme nous, l’affaire se complique. Le 86 est le bus qui vous laissera le plus près de Campanópolis, en passant par La Boca, Plaza de Mayo et Caballito. Si vous êtes à Palermo, par exemple, vous devrez prendre un premier bus pour rejoindre le parcours du 86. Mais ce n’est pas fini : faites bien attention à monter dans un 86 qui vous transportera près de la « Ruta Nacional 3 », à hauteur du kilomètre 3200. N’hésitez pas à demander au conducteur.

Admettons maintenant que vous avez réussi à vous lever tôt et à prendre tous les bus nécessaires. En descendant à la localité de González Catán, vous êtes à douze rues de votre destination. Deux options : prendre un nouveau bus (rien à voir avec ceux de la capitale : plus petit, précaire et vous devez acheter un billet) ou marcher tout droit pour vous offrir une vue imprenable sur les conditions de vie en banlieue de Buenos Aires. L’occasion de sortir de la bulle palermitaine dans laquelle on s’enferme parfois sans y penser.

En tout et avec les éventuels imprévus, comptez trois heures de route (et ayez bien en tête que le village ferme ses portes à 13h).

Pourquoi s’y rendre ?

« Du point de vue architectural, Campanópolis est la première et l’unique ville à l’esprit médiéval d’Amérique latine », prétend la page web. Un endroit déclaré Site d’Intérêt National qui mérite bien une visite, ne serait-ce que par curiosité. Une première visite qui pourrait bien éveiller votre curiosité au point de vouloir revenir étudier de plus près la magnifique obsession d’un visionnaire qui a construit sa propre ville.

Campanópolis
Bariloche 7200 – González Catán (Zone Sud de la Province de Buenos Aires)
Visites guidées : le samedi, de 9h à 13h
Plus d’infos sur les prix et les réservations ici