SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

TOP 5 : Les pièces de théâtre à ne pas rater en octobre 2016

La Piel del Poema, de Ignacio Bartolone

Au coucher du soleil sur les berges du Paraná, alors que les marécages au clair de lune semblent paisibles, les esprits errants sont de sortis (notre photo). Deux amies en proie à une rencontre surnaturelle seront secourues par un couple de policier atypique, un commissaire amoureux et un officier poète, au caractère sensible. Le jeune metteur en scène et dramaturge Ignacio Bartolone nous propose un dès spectacle les plus drôle et sensible que l’on puisse voir à l’affiche. A voir de toute urgence !

Jeudi, à 21h, au Centro Cultural Recoleta (Junin 1930 – Recoleta)

Las Ideas, de Federico León

Deux potes, deux collègues, un dramaturge et son collaborateur pensent et répètent les situations imaginaires de leur prochaine pièce. Autour d’une table de ping pong en désordre comme table de travail, les idées fusent et on est plongé dans la tête d’un artiste, au cœur d’un processus de création que l’on suit en temps réel. Visuellement un des plus beaux spectacles à voir à Buenos Aires, Las Ideas revient de sa tournée européenne pour notre plus grand plaisir. A ne pas rater !

Vendredi et samedi, à 21h, et dimanche à 20h, au Teatro Zelaya (Zelaya 3134 – Almagro)

“Hambre y Amor”, de Ricardo Bartís

Chaque mise en scène de Ricardo Bartís est un événement de la scène théâtrale de Buenos Aires. Cette version de Hedda Gabler de Ibsen, dans un espace confiné, en hauteur, permet au metteur en scène de se confronter à un classique de la dramaturgie moderne et de lui appliquer sa patte, son style unique où l’acteur est au centre et fait déborder la pièce, la condense et l’intensifie par son jeu. Tout juste présenté lors de répétitions publiques en septembre, la première sera le vendredi 14 octobre et devrait comme les autres créations de Bartís être un classique de la scène théâtrale de Buenos Aires.

Première le vendredi 14 octobre, à 21h.
Vendredi et samedi, à 21h, et dimanche à 20h, au Sportivo Teatral (Thames 1426, Palermo)

Inestable, de Gadiel Sztryk y Andrés Caminos

Une tâche d’humidité, un appel téléphonique, un mur ou un drap, tout peut provoquer la paranoïa du duo de personnages le plus drôle et effrayant du off porteño. On ne sait pas s’ils sont amis, colocataires, cousins ou frères, ils pourraient être tout ça à la fois, mais ce qui importe et fait hurler de rire le théâtre, c’est qu’ils sont toujours dans l’attente du pire. Obsédés et anxieux, ils confondent les limites du réel et de l’irréel, là où naît la phobie, pour la plus grande joie du public qui en redemande. Rire garanti!

Samedi, à 21h, au Teatro Beckett (Guardia Vieja 3556 – Almagro)

Francotiradores, de Rakhal Herrero

Véritable expérience scénique, entre danse et théâtre, le corps des interprètes est soumis à une perte de contrôle constante, où les francs-tireurs pourraient bien être les spectateurs eux-mêmes. Criblés de balles ou des regards, les corps explosent de désir dans une frénésie incroyable, et construisent un autre territoire, où la menace est partout et le désordre règne. Un spectacle pesant qui ne laisse pas de marbre et contamine au public une transe d’une rare intensité. Le spectateur risque d’être secoué !

Dimanche, à 20h, à El Galpón de Guevara (Guevara 326 – Chacarita)

Articles recommandés

12,716AbonnésJ'aime
11,800SuiveursSuivre
1,506SuiveursSuivre

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !