SE LOGER À BUENOS AIRES

À la recherche d’une colocation ou d’un appartement à Buenos Aires ? Notre équipe vous aide à trouver rapidement un lieu qui correspond à vos critères (style, quartier, budget, …)

Pourboire en Argentine, combien laisse-t-on ?

Tout savoir sur le pourboire en Argentine et ses différences avec la France et l’international.


La question du pourboire fait partie de celles qui nous reviennent le plus lorsqu’on arrive en Argentine en tant qu’étranger. En même temps, les règles et les mœurs sont si différentes dans chaque pays qu’on peut passer une frontière et être très surpris (voire perdus) au moment de régler l’addition.

Alors, où laisser un pourboire ? Laisse-t-on un pourcentage, un montant fixe ou c’est au choix ? Voici le guide ultime du pourboire en Argentine.

Le pourboire au restaurant / café

Le cas le plus courant où l’on doit laisser un pourboire, c’est lors d’un repas au restaurant. En Argentine, la propina (en castillan) n’est pas obligatoire, mais on risque de vous regarder de travers si vous ne laissez rien.

Il est d’usage de laisser environ 10% de l’addition au serveur dans un restaurant ou dans un café. Vous pouvez l’inclure lors du paiement de votre note ou la séparer si vous souhaitez que votre serveur en particulier la reçoive. Dans ce dernier cas, vous pouvez lui donner directement ou la laisser sur votre table, un peu à l’abri des regards.

Particularité locale : le couvert

En demandant l’addition dans un restaurant de Buenos Aires, vous trouverez souvent un prix associé au mot cubierto ou servicio. Cette somme un tantinet polémique n’est pas facultative et représente concrètement le droit à bénéficier d’un service de table.

Selon la loi, le couvert doit comprendre au minimum du sel, un verre d’eau, du pain blanc ou complet (au choix du client) et une option sans gluten (cependant, il peut arriver que ce service soit facturé et que vous n’ayez rien de tout cela…). En revanche, faire payer le couvert à des enfants de moins de douze ans est interdit.

Important : ne confondez pas le cubierto et la propina ! Payer pour le couvert ne vous dispense pas de laisser un pourboire.

Repas à emporter (Take Away et Delivery)

Si vous commandez votre repas à emporter au restaurant, on n’attend pas de vous que vous laissiez un pourboire, mais vous trouverez souvent une jarre proche de la caisse pour en laisser un si vous le souhaitez.

Par contre, si vous commandez avec une application de livraison de repas, on vous recommandera en général à la fin de votre achat d’ajouter une propina que vous allez donner au livreur en main propre (de base souvent peu rémunérés).

Taxi

Si vous prenez souvent le taxi, notamment à Buenos Aires, vous remarquerez que les tarifs commencent bas. C’est donc un moyen de transport particulièrement apprécié, surtout des étrangers en voyage.

Si le pourboire n’est pas obligatoire, on dit souvent au chauffeur de garder la monnaie lorsqu’on n’a pas de cambio (petites pièces, ou petits billets dans le cas de l’Argentine). Ils manquent d’ailleurs souvent de petites coupures (comme la plupart des endroits en Argentine), donc il est probable que vous ayez à laisser un peu plus si vous n’avez pas la somme exacte.

Attention, on vous parle d’arrondir à la centaine : si vous donnez deux billets de 1000 pour une course de 1460 pesos argentins, vous pouvez attendre qu’on vous rende 500 pesos et en laisser 40 (ne prenez pas ces prix pour des références, ils varient sans cesse). Cependant, si vous avez passé un super trajet et que vous avez trouvé le chauffeur au top, vous pouvez lui laisser ce que vous souhaitez.

VTC

Dans le cas du VTC (Uber, Cabify, Didi, ou BA Taxi), le montant est déjà entièrement calculé sur votre application, donc vous n’êtes pas incités à laisser un supplément, même si vous payer en liquide. Vous pouvez cependant appliquer les mêmes gestes que pour le taxi (mais les chauffeurs de VTC sont souvent bien mieux rémunérés que les taxis classiques).

Coiffeur et services

Si vous êtes satisfait après votre rendez-vous chez le coiffeur, vous pouvez lui laisser un pourboire ! Bien qu’il n’y ait pas de règle, il est peu commun de laisser moins de 10% de pourboire. Beaucoup de clients font ce geste pour leur coiffeur habituel, ou celui pour qui ils ont un coup de foudre capillaire.

Un endroit où vous devez laisser un pourboire en Argentine, c’est le spa ! En effet, on attend de vous une collaboration de 10 à 15% du total pour le personnel, dépendants de cet apport sur leur revenu.

On laisse aussi souvent un supplément à un guide touristique, de 10 à 15% en général, lorsqu’on a passé une bonne excursion. De même pour un hôtel lors d’un bon séjour.

Pour comparer : le pourboire en Argentine VS dans le reste du monde

Vous l’aurez compris, ici on laisse souvent 10% de l’addition en pourboire mais c’est une pratique entre des milliers d’autres ! Faisons un petit tour du monde des pourboires :

  • En France, le pourboire est facultatif et à l’appréciation du client car le service est déjà compris dans les prix. Dans les restaurants gastronomiques ou chics, on aura un peu plus tendance à laisser un pourboire plus élevé, synonyme de bonnes manières, si le serveur a été à la hauteur du standing du restaurant.
  • En Espagne, le pourboire est gage de satisfaction de la nourriture et le service. Ne pas laisser environ 10% peut donc être assez mal pris par l’équipe du restaurant.
  • Aux États-Unis, les tips sont de mise, c’est une marque de respect et de considération. Ne pas laisser 15% à 20% de l’addition est presque un affront fait au serveur et au restaurant, et on peut aller jusqu’à vous réclamer leur “dû”.
  • Au Japon, le pourboire est un concept presque inexistant. On ne vous incitera donc pas à en régler, à moins qu’on veuille se faire de l’argent sur votre dos de touriste.
  • En Australie, il n’est obligatoire de laisser un tip pour aucun service, mais il est tout de même apprécié.

Si cet article sur le pourboire en Argentine vous a semblé utile, ceux-ci pourraient également vous intéresser :

Marie Fages-Brugiroux
Marie Fages-Brugirouxhttps://buenosairesconnect.com/
Asistente editorial y redactora en Buenos Aires Connect. Francesa con el corazón porteño. Apasionada por los idiomas. Arte, cultura, viajes y comida son mis cosas favoritas.

Articles recommandés

12,717AbonnésJ'aime
11,845SuiveursSuivre
1,506SuiveursSuivre

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !