OpenFolk à l’Universal, la guitare s’invite au cabaret

Si l’on arrive un peu avant le début des mardis OpenFolk on peut s’adonner à un petit jeu : deviner qui, parmi les gens présents, montera sur les planches du bar. Facile, il n’y a qu’à repérer les (nombreuses) barbes et les chemises à carreaux.

Depuis plus d’un an, l’Universal accueille, chaque semaine, ces musiciens folk en solo ou en groupe pour qu’ils puissent s’adonner à un concert intime. Le principe : chacun joue trois pièces avant de laisser sa place au suivant. Selon la soirée, le public a droit à entre quinze et vingt prestations… ce qui, en se basant sur un calcul rapide, le garde éveillé jusqu’aux petites heures du mercredi matin. Pour des places assises, arriver aux alentours de 22h.

À l’image du genre de musique que l’on propose, rien de grandiloquent ou de prétentieux dans la petite salle de l’Universal. Une douzaine de tables éparpillées, des chaises qui ont connus de meilleurs jours pour habiller la scène et une lampe de chevet pour un éclairage tamisé suffisent à créer un cabaret décontracté. Sur un mur, une portrait de Luis Alberto Spinetta, divinité du rock argentin, veille en patron du lieu.

Côté musique, on en aura pour tous les goûts. Des voix exceptionnelles, des virtuoses de la harpe, des guitares à douze cordes mais aussi des novices qui font leurs premiers pas sur scène et des chansons qui s’approchent plus de la pop acoustique que du folk. On remarquera une prédominance des voix masculines. Mais le micro est ouvert à tous (il suffit d’écrire un courriel pour demander d’avance), et c’est ce qui fait la force des mardis OpenFolk. Bien sûr, le programme comporte plusieurs covers de chansons connues, mais aussi de nombreuses compositions originales, en castellano s’il-vous-plaît. Et cerise sur le gâteau, il s’agit d’un spectacle gratuit.

À quelques pas de la Plaza Serrano, l’Universal peut être le point de départ ou de fin d’une soirée dans Palermo… Dans les environs, profitez des plats mexicains de la Flor Azteca ou encore, pour rester dans le thème des États-Unis, du speakeasy du Victoria Brown. Pour les amateurs du blues, El Universal propose le même type de soirée les mercredis.

OpenFolk à El Universal
Pasaje Soria 4940 – Palermo
Les mardis à partir de 22 h 30
Gratuit

Photo : Nora T. Lamontagne