Museo de Arte de Tigre, éclats de Belle Époque dans la jungle

Le Delta du Río de la Plata a aussi son côté français : le Musée d’Art de Tigre (MAT) est, jusqu’ici, le plus grand palais de la Belle Époque construit en pleine jungle riveraine. Dessiné par les architectes français Louis Dubois et Paul Pater et construit en 1910 en temps record, on l’inaugura en 1912 sous le nom de « Tigre Club », destiné aux évènements sociaux de la haute bourgeoisie portègne. Dans les années 20 s’y tenait un casino, mais la crise des années 30 a profondément affaiblit les finances du club et peu de temps après les portes de ce prestigieux établissement ferment pour faire place à une salle où l’on organise des soirées populaires de tango avec orchestre typique.

En 1958, la dictature militaire s’approprie le palais, afin d’organiser les réunions du Cercle de Sous-officiers de la Gendarmerie Nationale. Pendant ces obscures années, l’établissement perd peu à peu l’éclat qui le caractérise. Puis en 1978, la municipalité de Tigre prend en charge la demeure et la déclare Monument Historique National l’année suivante. Pendant les années 80, le Conseil Municipal occupe les locaux et en 1990 commencent les travaux de restauration qui dureront seize longues années. Aujourd’hui, on y retrouve le splendide Musée d’Art de Tigre (MAT).

- Anuncio -

Une des principales caractéristiques de la construction est sa terrasse en forme de passerelle qui offre une vue spectaculaire du delta depuis la demeure. Les mêmes techniciens qui s’occupent de l’illumination de la Tour Eiffel y ont installé un système de lumières pour les jours ordinaires et jours de fête.

Le bâtiment se compose de deux étages : au premier, dans le salon ovale où autrefois se déroulaient les bals avec orchestre, on peut admirer un lustre imposant de 1500 kg de bronze et cristaux de roche et un magnifique exemple de marouflage (peinture sur soie naturelle) de Julio Vila-Prades.

La restauration a respecté au pied de la lettre les plans originaux de Dubois et Pater de 1912. Le Musée accueille une collection permanente assez complète de toiles des plus grands artistes argentins tels que Antonio Berni, Benito Quinquela Martin, Raúl Soldi, Eduardo Sívori, Juan Castagnino, Guillermo Roux, Lola Frexas y Norah Borges.

Le MAT se situe à quelques centaines de mètres de la place centrale de la ville de Tigre, sur le Río Luján. Depuis le centre de Buenos Aires on y arrive en train (50 min.), en bus (lignes 60 et 168, entre autres) et en voiture (on peut se garer gratuitement à l’entrée et aux alentours).

Vous pouvez profitez et faire une halte en chemin à la Villa Ocampo, la grande demeure lié à l’histoire de la littérature argentine et la haute bourgeoisie porteña ou encore au Museo Pueyrredón, l’emblématique maison coloniale où les héros de l’indépendance argentine maintenaient leurs réunions secrètes.

Museo de Arte de Tigre

Av. Victorica 972 – Tigre

Tel : 4512-4528

De mercredi à vendredi de 9h à 19h.

Samedi et dimanche de 12h à 19h.