Le Club Atlético Fernández Fierro, pour une soirée tango désinvolte

Au Club Atlético Fernández Fierro, les seuls sports pratiqués sont le frottement d’archet (idéal pour doper le deltoïde et le biceps), l’ouverture-fermeture de bandonéon (super pour les pectoraux) et bien sûr le chamuyo, que l’on pourrait déclarer sport national argentin. Vous l’avez compris, le CAFF n’est pas un gymnase, mais une salle de concert autogérée, pilier d’une génération de tangueros bercés par des riffs de guitare.

Sur Sanchez de Bustamante, il passe presque inaperçu. Pas de pancarte pour le signaler, on traverse un rideau frangé rouge en plastique, puis un long patio qui mène à l’entrée de ce hangar, immense bunker de brique et toit en tôle ondulée. Des lumières rouges, une boule à facette et un mobilier des plus hétéroclites donnent à cet ancien atelier de réparation d’autos un air de salles des fêtes. On assiste aux concerts installés autour d’une table improbable, assis sur des chaises complètement dépareillées. La déco minimaliste et “récup” tranche avec la modernité de l’équipement de la scène qui permet un son amplifié de qualité.

- Anuncio -

La Orquesta Típica Fernández Fierro a créé cet espace en 2004 pour faire partager au public ses créations hybrides, un tango sombre et très rythmé, digne descendant du rock national et des orchestres milongueros des années 50. Les douze musiciens se produisent tous les mercredis autour de 22h (et parfois d’autres soirs : voir l’agenda), telle une véritable machine de guerre, offrant un spectacle hallucinant qui combine jeux de lumière et chorégraphies de bandonéons avec un son puissant et efficace. Aujourd’hui le CAFF accueille d’autres groupes issus de la même veine, comme Rascasuelos, mais se risque aussi à une ouverture vers du tango plus traditionnel ou des groupes folkloriques tels Tonolec. La programmation est en général bien maitrisée, orientée vers des sons alternatifs avec des artistes un peu plus connus tel Tata Cedron ou Cucuza Castiello.

Sur place, ne comptez pas sur un diner aux chandelles, ce n’est pas du tout l’esprit de la maison ! Les prix ne sont pas donnés mais corrects, et si on a envie de se faire plaisir on peut même déguster un bon whisky importé. En cas de fringale, la carte propose des empanadas, un morceau de tarte jambon-fromage ou courgette, « quand il y en a ».

Pour un aperçu des concerts que vous pourrez voir, branchez-vous sur la Radio CAFF, un tango jeune et fringant comme vous n’en n’avez jamais écouté !

Que diriez-vous d’un excellent restaurant italien, histoire de vous mettre en jambe ? Pierino se trouve à deux cuadras. Classiques du quartier, le Troquet de Henry et le Banderín sont deux bonnes options pour boire un coup après un concert à vous couper le souffle.

Club Atlético Fernández Fierro

Sánchez de Bustamante 764 – Almagro

Tous les mercredi à 22h et parfois d’autres soirs : voir programmation

Places en prévente au Musetta Café, Billinghurst 894 – Almagro

Réservations : reservas@caff.com.ar