Jornal, une cuisine maison qui a du métier

 jornal saavedra
 Photo : Gastronomique Comunicación

Le restaurant Jornal a un mot d’ordre très clair : valoriser le travail artisanal et le métier à travers des recettes qui rendent hommage aux immigrants qui ont débarqué en Argentine et ont construit les bases de notre cuisine, mais aussi aux produits artisanaux et bio, ainsi qu’aux cocktails d’auteur.

Chez Jornal, on sent l’ambiance familiale à peine le pas de la porte franchi : le proprio Lucas Villalva (qui tient aussi Moshu, l’une des cafétérias les plus populaires parmi les voisins de Saavedra) est toujours là pour prendre soin du moindre détail. La décoration mêle le classique et le moderne tout en étant agrémentée d’une touche symbolique : il y a des meubles qui appartenaient à son père, des tables en bois restaurées qui furent celles d’une rôtisserie centenaire, et même de vieux chandeliers et des lustres. Au centre de la salle, l’énorme table communautaire en bois massif tient un rôle chaque jour plus important, car beaucoup de ceux qui d’abord n’osaient pas s’y asseoir en compagnie d’un inconnu en font désormais leur spot favori. Pour ceux qui viennent en couple ou entre amis, il y a des fauteuils très confortables avec des petites tables pour deux ou quatre personnes.

- Anuncio -

Avec l’idée de maintenir en vie les recettes qui ont voyagé sous le bras des immigrants, la carte combine différentes options de pays comme l’Italie ou l’Espagne et y ajoute une touche locale. C’est pourquoi, on sent vraiment le cachet de la maison : du pain au levain jusqu’aux pâtes. Les entrées appelées « Platitos » sont à partager, l’idéal étant d’en commander deux pour explorer la variété des textures et des saveurs. L’un des plus populaires : les grosses crevettes cajun à la plancha avec un boudin noir maison et une sauce romesco sont servies couronnées d’un œuf frit (c’est ce qui s’appelle un mélange original). On s’est aussi attaqué aux mollejas (ris en VF), bien croquantes avec beaucoup de citron, une base de tortilla de rue (une sorte de pain tout fin) et un peu de risotto milanais (avec un tas de fromage parmesan).

On sent la touche italienne dans les pâtes farcies au potiron cabutia et aux noisettes avec du beurre de graines, des épinards frais et du baby fenouil grillé, sans oublier le risotto milanais qui affiche aussi une touche espagnole avec ses petits poulpes. Parmi les options viandardes, mention spéciale à l’ojo de bife (faux-filet) qui est maturé pendant trente jours dans de la sauce criolla et qui est servi avec un accompagnement au choix. Pour terminer, on vous conseille de partager le dessert. On a profité de notre passage pour tester la mousse au chocolat amer avec un semifreddo de chocolat blanc accompagné de cacao amer et de sel marin. Et on a laissé le volcan de dulce de leche pour la prochaine fois.

Les cocktails sont très réussis. Le bar est élégant et a son propre style. C’est aussi une bonne option si l’on veut seulement boire un coup. Au comptoir, on peut observer les bartenders préparer chaque cocktail, qui ont tous leur propre histoire. Par exemple, « Artesana Spritz », une réinterprétation maison de ce cocktail classique, est un hommage aux artisans et spécialement dédié à la mère de Lucas. « Disfrazados en la vereda » avec gin, vermouth, abricot, fraises, cidre et menthe est l’un de nos préférés.

Dans un coin, on trouve la rôtisserie avec des produits qui ont la même essence que ceux servis dans le restaurant : rendre hommage au travail et à la cuisine maison. Moshu se trouve également dans le quartier, idéal pour déguster un bon gâteau, tout comme le petit café Gula.

Jornal
García del Río 2802- Saavedra
Tel : 5420 5099 
Du lundi au dimanche, de 9h à 0h ; vendredi et samedi, de 9h à 0h30
Prix : $ $ 

* Traduction Nicolas Zeisler

Periodista y productora de radio. Soy inquieta, curiosa y amante del buen comer. Estoy siempre en busca de historias para contar.