Güerrin, lieu culte de la pizza porteña

Pénétrer dans la pizzeria Güerrin, c’est comme entrer dans une gigantesque cantine aux arômes envoûtants. On fait une halte dans cette adresse renommée répartie sur trois étages pour se rassasier après un spectacle sur l’avenue Corrientes.

A bannir si vous cherchez le calme ou souhaitez inviter votre douce en tête à tête. On se retrouve en bande dans cette pizzeria fondée par un immigrant italien en 1932 pour déguster « les meilleures pizzas de la ville », selon les bonnes langues, mais aussi échanger avec énergie, discuter de la pièce que l’on vient de voir et rire à grands éclats.

- Anuncio -

Ouvert tard pour les noctambules affamés, Güerrin dispose d’une interminable carte avec des mariages d’ingrédients des plus variés (entres autres : fruits de mer, jambon cru, cœur de palmier, bacon, anchois, saucisse, ananas, un roquefort qui semblerait tout droit venu de notre beau pays…) et la possibilité de choisir entre une bonne grosse pâte a l’américaine ou une toute fine, plus conforme a la tradition italienne, toutes deux cuites au four. « Mitad-mitad » (deux saveurs différentes dans une même pizza), entière ou a la portion, il y en a pour tous les goûts.

Pas forcément si bon marché pour une adresse populaire, mais à tester au moins une fois : vous n’avez pas le droit de repartir de Buenos Aires sans y avoir mis les pieds. Et si vous êtes pressés, vous n’avez même pas d’excuse : une longue table haute a été installée à l’entrée pour s’empiffrer debout entre deux rendez-vous.

Si vous souhaitez tester une autre pizzéria mythique du centre-ville, allez faire un tour au Cuartito ou à Los Inmortales.

Güerrin
Av. Corrientes 1368 – Centro
Tel : 4371-8141
Tous les jours, service continu (fermeture vers 1h en semaine, ouvert jusque tard dans la nuit le week-end).

Prix : $ $ $
Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.