Eretz, à la découverte des délices d’Israël

Tout a commencé quand deux amis israéliens, partis en voyage en Amérique du Sud et tombés amoureux de deux argentines ouvrent un bar à Buenos Aires. Sobol, l’un d’eux, nous explique que le projet initial était de servir des petits déjeuners. Mais face au franc succès des plats inspirés de la cuisine de leur pays, en particulier leur salade fatush, ils décident finalement de se concentrer sur les repas. C’est ainsi qu’est né Eretz tel que nous le connaissons aujourd’hui. Un grand drapeau israélien au fond du restaurant donne le ton, les meubles sont simples et recyclés, les lustres rappellent l’Orient. Pas de grand luxe, mais de l’authenticité.

Quand nous sommes allés à Eretz, il faut bien l’avouer, nous n’avions aucune idée de ce que nous allions manger. Au carrefour entre Méditerranée et Moyen-Orient, les plats nous sont étrangement familiers. Comme dans un restaurant arménien ou arabe de la capitale, on trouve par exemple, le classique shawarma et les falafels (croquettes de pois-chiche) mais aussi des plats qui font la part belle aux ingrédients méditerranéens comme les tomates et les aubergines. Nous, on a particulièrement apprécié les feuilles de vigne farcies et le zaaluk, purée d’aubergine et de coriande. Pour goûter un peu de tout, on vous recommande la Picada Shalom ou la Picada Sabala. C’est une manière de partager un moment convivial entre amis, autant les végétariens que les carnivores, qui ne seront pas en reste avec les brochettes, cuites en direct derrière le comptoir. Pour le dessert, le malabi nous a épaté par sa finesse et sa légèreté: il s’agit d’une espèce de blanc-manger parfumé à la fleur d’oranger et parsemé de noix et noix de coco. Rien que pour lui, le repas vaut le coup !

Contrairement à d’autres établissements de cuisine orientale, Eretz sert aussi de l’alcool et dispose d’une carte particulièrement variée de cocktails. Nous, nous avons aimé le Pinki, avec de la Vodka et du jus de myrtille. Le Red Sea Sunrise est le plus remarquable car préparé à base d’ Arak, une liqueur d’anis, que les propriétaires font venir directement d’Israël. D’autres ingrédients sont ainsi importés comme certaines épices pour retrouver les arômes de la terre natale. Bref, un vrai plongeon dans une cantine typique du pays, qui cherche à recréer une ambiance, avec des plats qui mélangent différentes influences.

Si vous avez aimé le shawarma, allez faire un tour à Al Zein et si vous souhaitez continuer avec des cocktails, regardez notre top.

Eretz Cantina Israelí
Malabia 1583 – Palermo
Tel : 11 2062 3810
Tous les jours de 12h à 00h
Prix : $ $

Photo: Facebook de Eretz

Aude Labadie
Aude Labadiehttps://matecolibri.com
Profesional del turismo, cultivo el amor por el yoga, las plantas, la escritura, los viajes y las meriendas entre amigas en un bar cosy.
12,686FansLike
10,677FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !