« Björk Digital », ébouriffante expérience virtuelle à La Usina

bjork digital

Date d’ouverture : 20 septembre 2017
Date de clôture : 30 décembre 2017

Après Tokyo, Reykjavik, Londres, Montréal et Mexico, l’exposition digitale la plus grande du monde, conçue par la chanteuse islandaise Björk en collaboration avec une infinité d’artistes et de réalisateurs débarque à Buenos Aires. L’expo se tient en Argentine dans le cadre du Festival Ciudad Emergente et vous attend sur l’avenue Pedro de Mendoza, à quelques mètres de l’entrée principale de la Usina del Arte.

Björk est une chanteuse merveilleuse, avec une voix hors du commun et une esthétique marquée par des influences psychédéliques, mais aussi par le surréalisme et le symbolisme. Elle ne se contente pas de faire de la musique, elle tente de conjuguer son art avec d’autres disciplines : l’éducation, la technologie, la vidéo, l’animation, etc. Cette exposition est issue de toutes ces expérimentations. Elle se compte plusieurs salles que le spectateur découvre au fil de sa visite et regroupe des travaux de Michel Gondry, Spike Jonze, Stephane Sednaoui et Nick Thornton Jones, entre autres.

La première salle nous permet d’interagir via des tablettes et d’essayer l’application développée par Björk pour que les enfants et les adultes puissent expérimenter l’art de la musique à travers différentes propositions ludiques. A partir de là, l’expo devient absolument intime et réalise un parcours visuel et interactif où Björk fait le deuil de sa séparation d’avec Matthew Barney. Grâce à la technologie de réalité virtuelle à 360 degrés, l’expo nous plonge dans tous les états d’âme de la chanteuse, depuis l’angoisse de l’absence à sa renaissance finale telle le phénix, en passant par des états de méditation et de recueillement. Très touchant, ce parcours en appelle aux sentiments les plus intimes des spectateurs et à notre sensibilité pour comprendre et accueillir la douleur d’autrui, qui devient ainsi notre propre douleur.

Nous n’en dirons pas plus : pas question de ruiner votre surprise. Juste quelques détails supplémentaires : l’expérience dure environ une heure et demie et l’on peut y entrer en groupes réduits de seulement douze personnes. Pendant la semaine, il y a moins de monde, mais le week-end, il y a généralement la queue et un peu d’attente.

L’expo « Björk Digital » est une expérience hors du commun, d’une surprenante beauté. Pas de doute, c’est un privilège d’accueillir une telle expo à Buenos Aires. Ne la manquez sous aucun prétexte. Tout à côté, vous pouvez aussi visiter PROA, une autre institution porteña dédiée à l’art. Et en cas de petit creux à l’heure du déjeuner ou du dîner, direction Caseros. Satisfaction garantie.

« Bjork Digital » à La Usina del Arte
Agustín Caffarena 1 – La Boca
Du mardi au jeudi, de 14h à 19h ; le vendredi, de 12h à 21h
Samedi, dimanche et jours fériés, de 10h à 21h
Entrée libre et gratuite

Soy escritor y traductor. Me encanta leer, viajar, ir al cine y visitar museos. Saco fotos como hobby y tengo un espíritu curioso.