Bestia, la Mecque de la viande fumée à San Isidro

De la viande grillée, de la fumée et beaucoup de tatouages. C’est peu dire que l’ambiance de Bestia, à San Isidro, est sauvage. Sur l’artère pavée de Primera Junta, on peut apercevoir un énorme sanglier bien décidé à charger se diriger discrètement vers le grand bâtiment en tôle et fer oxydé.

L’endroit ? Une vieille bâtisse du XXe siècle, rénovée pour laisser libre cours à l’expérimentation d’un trio bestial : Nacho Trotta (cuisinier et en charge du local), Alejandro Feraud (Alo’s) et Alejandro Lucchetti (Tree Compañia de Cocina). De vrais rock star de la cuisine pour un projet qui gagne à être connu. Avec sa grande cuisine ouverte aux regards, plusieurs parrillas et divers fours-fumoirs, Bestia n’a pas tardé à devenir la Mecque de la viande grillée à Zona Norte.

La salle principale affiche une déco industrielle avec de gigantesques boîtes de conserve, de cornichons et d’aliments fermentés (du plus doux au plus piquant) qui reposent sur des étagères et donnent de la couleur à cet environnement plutôt feutré. Il y a toujours de la musique et une ambiance détendue, ainsi que beaucoup de tables sans nappe qui ne demandent qu’à être partagées. Cela dit, la vraie pépite de la maison se trouve entre les différentes salles : une chambre de maturation pour la viande où stationnent des trains de steaks plus ou moins mûrs pour être dégustés et qui promettent beaucoup !

Sans être infini, le menu est audacieux quant à la présentation, aux textures et aux saveurs. Les végétariens peuvent passer leur chemin : ici les protéines animales font la loi. La carte compte trois sections : entrée, protéines et dessert. Il y a des soupes, la pêche du jour et trois morceaux dry-aged : T-bone, ojo de bife (faux-filet) et bife de chorizo (contre-filet). En accompagnement, vous pouvez opter pour des pommes de terre rustiques, du chou-fleur grillé avec du tahini (divin), du kimchi (un aliment légèrement piquant, subtil et intense), de la purée de patates douces et châtaignes ou des beignets de blettes avec du yaourt (hautement recommandé). Les pommes dans une pâte phyllo ou les cerises fumées avec une glace au miel et à la cardamome sont particulièrement rafraîchissantes et douces au palais sans que vous ne risquiez l’écœurement. C’est du costaud mais c’est délicieux. La carte des vins est courte mais efficace, et il y aussi plusieurs bières artisanales. Bon à savoir : le week-end il y a des burgers maison ainsi qu’un cochon de lait entièrement fumé.

Pour terminer la nuit en beauté, l’artère piétonne Primera Junta, toujours éclairée et pleine de vie avec bon nombre des restos et bars du quartier, vous attend à quelques mètres de Bestia. Une promenade digestive obligatoire qui vous permet de joindre l’utile à l’agréable.

Bestia
Primera Junta 702 – San Isidro 
Tel : 4743-1141
Du mardi au samedi, de 20h à 23h45
Prix : $ $ $

* Traduction Nicolas Zeisler

Inés Vazquez Noya
Inés Vazquez Noya
Comunicadora de profesión y cocinera. Con lápiz y papel siempre a mano para que nada se escape. Inquieta; hoy soy runner, mañana no sé.
12,686FansLike
10,683FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !