Tandoor, l’Inde dans votre palais

Buenos Aires la cosmopolite regorge de restaurants des quatre coins de la planète : du Mexique à l’Arménie en passant par le Japon et l’Italie, il y en a pour tous les goûts. Mais quid de l’Inde ? En espérant trouver une adresse digne de sa délicieuse cuisine, nous sommes tombés sur Tandoor, avec, avouons le, une certaine appréhension. Et pour être honnête, ce restaurant à l’allure relativement épurée ne nous a pas déçu.

L’assortiment d’entrées à partager, avec du poulet parfumé, des petits beignets de poissons, du naan fourré (pain indien) à la coriandre, aux oignons, à la menthe et aux épices et des pommes de terre farcies au fromage et aux épices, accompagnés de diverses sauces, est un vrai bonheur.

- Anuncio -

Les plats (poulet Tikka Masala, poisson au citron ou au yaourt de Bengale, langoustines de la côte Malabar et les différents agneaux accompagnés de riz basmatis et d’herbes aromatiques) sont raffinés et savoureux. L’expérience se révèle satisfaisante, car très proche de la cuisine traditionnelle indienne, même si certains trouveront peut-être qu’elle manque de piquant. On trouve également des samosas, vendus par trois.

Pour accompagner votre repas, rien de tel qu’une limonade fraîche au gingembre et à la menthe ou un lassi (boisson indienne traditionnelle à base de yaourt) de mangue naturelle. Et pour conclure, les serveurs vous proposeront bien évidemment un échantillon de thés, dont le Tandoor (à la cardamome, au zeste d’orange et au gingembre), l’Oriental (mélange de thé vert et noir avec des pétales de fleurs) et les incontournables Darjeeling et Earl Grey.

De quoi réjouir tous les amoureux de l’Inde, d’autant que le restaurant livre le soir dans une grande partie de la ville (consulter par téléphone les horaires en fonction de votre quartier).

Tandoor
Laprida 1293 – Recoleta

Tel : 4821-3676
Tous les jours, de 12h à 15h et le soir à partir de 20h

Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.