Pinamar, détente et plage entre les conifères

Pinamar
Pinamar

Connue comme l’une des villes touristiques phares en Argentine, Pinamar se démarque par son urbanisation particulière : ses rues suivent des lignes courbes et ondulées, le long des dunes. Celles-ci ont été aménagées il y a plus de 70 ans avec de magnifiques pins, devenus la marque de fabrique de cette station balnéaire.

À l’origine, l’endroit était composé uniquement des bancs de sable formant une barrière naturelle face à la mer. Dans les années 1940, l’architecte Jorge Bunge “fixe” les dunes avec des conifères, permettant ainsi la parcellisation de ces terrains qui appartiennent alors à la famille aristocratique Guerrero. Chaque été, plus de 1,6 millions de touristes visitent Pinamar, la plupart étant des familles de politiciens ou de riches hommes d’affaires qui possèdent là de fabuleuses maisons de villégiature.

Pinamar abrite aujourd’hui les sports les plus originaux : le seven de rugby de plage, le hockey sur sable, le beach polo, le bodyboarding et le kitesurf. Et la liste ne s’arrête pas là : vous pourrez faire du sandboard ou du jet-ski, des parcours en 4×4, des balades à cheval ou participer à des tournois de golf, naviguer sur des voiliers et faire de la pêche sportive.

Le district de Pinamar rassemble de nos jours plusieurs stations balnéaires, dont Cariló, qui en langue mapuche signifie « banc de sable vert ». Conçu au départ comme une réserve forestière, abrite aujourd’hui de grands resorts de luxe et de superbes villas. C’est le seul des quartiers où les rues ne sont toujours pas goudronnées mais de terre et de sable.

Le village voisin au nord, Valeria del Mar, doit son nom à l’ancienne propriétaire des terrains, Valeria Guerrero Cárdenas de Russo, qui en 1947 décide de créer sa propre station balnéaire sur les terres qu’elle posséde encore en bord de mer. De nos jours, c’est l’une des villes les plus modestes -tout comme Ostende- du district de Pinamar.

Fondée en 1908, Ostende fut créée par les Belges Fernando Robette et Agustín Poli, qui songeaient à construire la ville jumelle de celle portant le même nom se trouvant au bord de la Mer du Nord. En 1913, ils construisirent un grand hôtel -qui existe toujours- appelé « Viejo Hotel Ostende ».

L’hôtel fut fréquenté par diverrs écrivains venus chercher l’inspiration pendant leurs processus de création. Ce fut le cas du Français Antoine de Saint-Exupéry, qui y a rédigé ses premiers textes lors de ses deux étés passés en Argentine. Il fut hébergé chambre 51, de nos jours conservée telle qu’il l’a laissée. Par ailleurs, les murs du bar sont couverts des copies des brouillons de son œuvre.

La compagnie de bus Montemar et les taxis desservent à toute heure les différentes plages et villages appartenant au district de Pinamar.

Comment y arriver :

En voiture : depuis le centre de Buenos Aires, prenez l’autoroute en direction de la ville de La Plata, puis prenez la bretelle vers Mar del Plata (Route Provinciale 2). En arrivant au village appelé Las Armas, prenez la route 74 jusqu’au rond point d’accès à Pinamar. Durée du voyage : 4h.

En bus : depuis la gare routière de Retiro, plus de dix compagnies de bus partent en voyage direct tous les jours et à toutes heures vers Pinamar. Durée du voyage : 4h30.

En train : le trajet à Pinamar est momentanément indisponible.

En avion : Aerolíneas Argentinas propose un vol direct vers Ville Gesell, à 20km de Pinamar. Durée : 30min.