« Él Mató », retour mortel au Niceto

Avec un nom plein d’ironie et un son bourré de vitamines, Él Mató A Un Policía Motorizado se présente jeudi (28 février) et vendredi (1er mars) au Niceto Club pour ses premiers concerts de l’année à Buenos Aires. A la croisée des chemins entre des monstres du rock comme les Pixies, Kings of Leon et les Strokes, le groupe de La Plata signe avec « La Dinastia Scorpio » un disque lumineux. Mais trêve de comparaison, car « El Mato » livre un album de caractère, la dernière pépite du rock nacional. Santiago Motorizado évoque avec nous ce nouveau cap.

Cet album a des airs de consécration : le son, l’ambiance et les paroles donnent la sensation que le groupe a atteint une sorte de maturité jamais atteinte jusqu’à présent, de plein épanouissement, un peu comme le bon vin…

On a visé plus haut et le travail autour du disque a été plus élaboré (que sur leurs albums précédents). On a d’abord réalisé une démo, une sorte de maquette. L’enregistrement s’est fait en deux étapes, afin d’arriver progressivement au résultat que nous voulions. On a commencé l’enregistrement fin 2010, histoire de donner vie aux chansons que nous avions et d’entamer le processus. On a obtenu ce son de batterie, ces basses profondes, grâce à des outils que nous n’avions jamais utilisés auparavant. Ça a été une bonne expérience, nous sommes satisfaits.

Les chansons sont très liées entre elles. Cela, ajouté au titre de l’album et à son artwork, laissent à penser que « La Dinastia Scorpio » est un album concept. C’était votre volonté ?

Nous essayons toujours de construire l’album comme une grande pièce polie, au-delà de l’identité de chaque chanson, dans leur forme, leur poésie et sur le plan technique.

Les chansons naviguent en permanence sur une infime limite entre le bonheur et la mélancolie…

Oui, on joue toujours entre des choses en apparence opposées, mais qui peuvent être unies…

Comment vous sentez-vous à quelques jours de vos deux dates au Niceto ?

Ça va faire deux mois que l’on n’a pas joué. Honnêtement, on est anxieux. On a hâte de jouer à nouveau. On a un peu peur, comme toujours, mais on est plein d’envie ! Jouer en concert c’est le plus amusant, c’est le must. C’est incomparable.

La plupart des morceaux de « La Dinastia Scorpio » sont en écoute ici.

Él Mató A Un Policía Motorizado au Niceto Club
Niceto Vega 5510 – Palermo Hollywood
Jeudi 28 février et vendredi 1er mars 2013 à 21h
Entrée AR$50 sur Ticketek

 

Points de vente :

– Niceto Club (De lundi à vendredi, de 12h a 18h. Cash uniquement)
– Oid Mortales (Av. Corrientes 1145 Loc. 17, tel : 011-4382-8839)
– Kanishka (Galerie Bond Street – Av. Santa Fe 1670 Loc.42, tel : 011-4811-5264)
– La Disquería (54 653 1/2 entre 8 y 9, tel 0221-4219373, La Plata)

 

 

Florent Torchut
Florent Torchuthttps://florenttorchut.wordpress.com/
Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.
12,686FansLike
10,683FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !