En Santa Catalina, déjeuner insolite entre les murs du couvent

Si on vous propose d’aller manger chez les nonnes, ce midi, vous venez avec nous? Ne levez pas les yeux au ciel et suivez-nous plutôt chez En Santa Catalina. Le pari de transformer l’un des plus vieux couvents de la ville en restaurant était osé, mais réussi : ce n’est pas tous les jours que l’on profite d’un repas savoureux dans un endroit insolite. Protégé du tulmute incessant du Microcentro, vous trouverez au couvent la tranquillité – et peut-être même recevrez-vous l’illumination, qui sait !

En Santa Catalina se trouve dans le monastère de las Catalinas, lui-même adossé à l’église de Santa Catalina de Siena. Les indications pour trouver le restaurant sont presque inexistantes, et pourtant chaque midi, le restaurant est rempli d’habitués en tenue de travail, qui profitent de leur pause déjeuner pour venir y manger.

Pour entrer, il faut passer un portail qui mène à une cour et se diriger à gauche de l’église, par où l’on accède au couvent. Une fois à l’intérieur, on se sert au self-service, puis on s’installe, soit à l’intérieur, soit dans le magnifique patio au dehors. Attention, les jours de beau temps, les places à l’extérieur peuvent se faire rares.

En Santa Catalina utilise exclusivement des produits frais de qualité. En plus du plat et dessert du jour, ils proposent un grand choix de salades, sandwiches et wraps. La salade de saumon, laitue, tomates cherry confites, avocat, fromage et ciboulette vaut le détour, ainsi que le Wrap Caesar au poulet, parmesan, laitue et sauce Caesar. Les plats sont savoureux, et vous laisseront peut-être de la place pour un dessert : cheesecakes, chocotortas, salade de fruits, crumble, tartes au citron… Faites votre choix! Pour vous désaltérer, on vous recommande les jus naturels qui sont faits maison, et dont la composition change quotidiennement.

On apprécie la simplicité du lieu, la qualité de la nourriture et les petits prix. On a eu un coup de cœur pour le patio du couvent, légèrement abrité par quelques arbres, dont un majestueux palmier.

Entre nourriture saine et buena onda, on en oublierait presque l’histoire impressionnante du couvent. Datant de 1745, il fut habité dès sa construction par des religieuses : de fait, il fut le premier monastère pour femmes de Buenos Aires, et l’un des plus vieux et plus prestigieux de l’époque coloniale de la ville. Il fut notamment occupé par les britanniques au 19ème siècle, et converti en hôpital pour soigner des blessés. En 1975, le monastère reçut la distinction de monument historique national.

Le restaurant est ouvert uniquement les jours de semaine. Si vous y venez déjeuner, on vous recommande d’éviter l’heure de pointe, qui se situe entre 13h et 13h30, afin d’esquiver la file d’attente. Plutôt d’humeur pour un hot dog ? Dogg vous accueille à quelques pas de là. Et si vous souhaitez poursuivre votre repas par un afterwork ou un verre entre amis, la Cigale se situe également dans les environs.

En Santa Catalina
San Martín 705 – Microcentro
[email protected]
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h
Prix : $

Pauline Escobarhttps://paulinescobar.wordpress.com/
Apprentie expat', voyageuse dans l’âme, écrivain en herbe et dessinatrice de cartes à mes heures perdues.
12,683FansLike
10,680FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !