El Gran Paraíso, le conventillo de la Boca devenu une superbe parrilla

Gran Paraíso
Photo : Facebook de Gran Paraíso

En plein cœur d’un quartier qui déborde de maisons de toutes les couleurs, se trouve l’une des étapes incontournables des étrangers comme des locaux. Juste derrière le Caminito, devant la voie ferrée, voilà un endroit qui n’est pas loin de ressembler au paradis. Service impeccable, cuisine de qualité, prix et ambiance, vous pouvez vous rendre à El Gran Paraíso les yeux fermés ! Vous avez notre parole.

L’endroit se distingue par sa singularité. Depuis la rue, des pancartes en mode fileteado (cet art de la calligraphie et de la déco si porteño) nous invitent à entrer. A peine la porte franchie, nous sommes reçus par une parrilla, le parrillero, la chaleur du feu et surtout par les différents morceaux de viande qui cuisent doucement. Le vaste couloir nous permet de rejoindre un patio à la fois très agréable et confortable, avec des tables couvertes de nappes à carrés rouge et des parasols pour nous protéger du soleil. Nous voilà dans un espace vaste et familial. En hiver, plusieurs chauffages tournent pour que l’ambiance reste chaleureuse.

- Anuncio -

La carte offre tout ce à quoi l’on peut s’attendre dans une parrilla, avec néanmoins une petite touche originale : d’abord la carte des entrées (indispensable de goûter à l’une des provoletas spéciales, toastées en surface, fondantes à l’intérieur, et accompagnées d’ingrédients extra comme du miel, des noix et du romarin), ensuite l’attention portée aux détails et la qualité de la viande. Le bife de chorizo était très tendre et le matambre de porc parfaitement cuit. Ces deux plats étaient servis avec une petite portion d’aubergines en escabèche et une mignonne corbeille de sel pour saupoudrer la viande si besoin. Certains morceaux sont accompagnés de garnitures, d’autres non. Les portions sont généreuses. Les desserts, quant à eux, sont servis dans de petits récipients en verre individuels.

Mais n’allez pas croire que l’on vous conseille El Gran Paraíso seulement pour sa cuisine. L’endroit où se trouve cette parrilla est unique de par son histoire : il s’agit d’un ancien conventillo. Les conventillos étaient des logements occupés par plusieurs familles, en particulier des immigrants à peine débarqués et des gens aux maigres revenus, qui louaient des chambres dans ces grandes baraques. Le nom « conventillo » vient peut-être de la ressemblance avec les couvents et à leur organisation en espaces privés et partagés.

Trois vieux bâtiments ont précédé El Gran Paraíso : 1) une maison génoise 2) une maison de deux étages qui n’existe plus et qui occupait le patio de pierre et 3) une troisième construction similaire à celle qui existe aujourd’hui au niveau de la parrilla et du local de produits régionaux. La maison génoise peut encore être aperçue. Dirigez-vous vers le fond du restaurant et empruntez un petit escalier pour jeter un œil sur les petites pièces en bois, les peintures d’Albinati de Buenos Aires et une magnifique baie vitrée avec une vue incroyable.

Après ça, il vous reste encore un secret à découvrir. Le secret le mieux gardé. Si vous vous aventurez encore un peu plus dans le fond du restaurant, vous verrez que le patio continue. Passez les tables et avancez jusqu’à trouver un escalier en colimaçon turquoise. Montez les marches pour admirer un magnifique mirador caché sur le Caminito. Vous pouvez même demander que l’on vous y installe une table.

Enfin, nous voudrions souligner la qualité de la déco : tout le restaurant est une sorte de gigantesque bric-à-brac d’une autre époque. Parmi les plantes et les arbres, de vieilles piscines sont abandonnées à leur sort. Le lavoir conserve son charme d’antan. De plus, vous trouverez un peu partout dans le patio des pancartes humoristiques sur les relations hommes-femmes. Un exemple : « Emmenez votre épouse, fiancée ou amante manger ici. Mais si vous venez avec les trois, vous ne payez RIEN. »

El Gran Paraíso est bien plus qu’une parrilla. C’est une expérience du début à la fin qui ne concerne pas que la cuisine : un espace unique, un climat agréable et un service idéal. Dans le cœur de la Boca, nous avons trouvé un endroit qui n’est pas ce que l’on appelle un piège à touristes. A quelques mètres de là, vous avez la féria de Caminito et, juste à côté, la Fondation Proa, dont les expos ne déçoivent jamais.

El Gran Paraíso
Garibaldi 1428 – La Boca
Tel : 4302 1752
Tous les jours, de 10h30 à 18h
Prix : $ $ $

* Traduction de Nicolas Zeisler

Soy escritor y traductor. Me encanta leer, viajar, ir al cine y visitar museos. Saco fotos como hobby y tengo un espíritu curioso.