Contígo Perú, asile péruvien dans le quartier chinois

Au bout d’un certain temps à Buenos Aires, tout le monde finit par connaître le quartier chinois. On y vient parfois pour manger, parfois pour acheter un chat porte-bonheur, un allume-gaz ou n’importe quelle marchandise qui peut nous paraître indispensable sur le coup.

Rien de tout cela à Contigo Perú, restaurant péruvien perdu au milieu de ce barrio chino : vous entrez, et un serveur en tenue impeccable, nœud papillon et chemise blanche de rigueur, vous conduit à votre table, parmi les dizaines que compte l’immense salle neuve. Seule la déco ethno-kitsch rappelle les liens de ce restaurant avec le pays des Incas. La clientèle est composée de Porteños middle-class, bien-sûr de Péruviens, et – barrio chino oblige – d’Asiatiques de tous poils.

- Anuncio -

La carte vous donnera le tournis : divisée entre les trois grandes régions péruviennes (côte, montagne, jungle), elle est interminable, et arbore fièrement les photos des plats que vous-vous apprêtez à commander. Salle aseptisée, déco-canvas digne des attrapes touristes de Cuzco, et photos des plats sur le menu. « Pourquoi donc y aller ? », vous demanderez-vous.

Car les ceviches sont bons. Parce qu’on y mange bien, et que le service est parfait. Parce que, excellent sans être exceptionnel, ce restaurant rappelle l’activité frénétique d’une grande brasserie française (un faux air de Brasserie Georges péruvienne, pour les Lyonnais qui nous lisent par milliers). Enfin, parce que, à Belgrano, c’est une institution, où l’on vient quand on veut offrir un repas d’anniversaire à un ami ou à un neveu.

Le mieux est l’ennemi du bien, et Contigo Perú l’a bien compris. Ne pas hésiter à y aller après vous être initié au tango à la Milonga Glorieta, ou en sortant du musée du sculpteur Rogelio Yrurtia, situé non loin de là.

Contigo Perú

Echeverría 1627 – Belgrano

Du lundi au samedi, de 12h à 16h, et de 20h à minuit.

Tel : 4780 – 3960

Prix : $ $

Photo : Vero Palazzo