Vanguard, le bar clandestin qui est venu, a vu et a vaincu

vanguard bar recoleta
Photo : Vanguard Bar

Nous les porteños, on vit un drôle de paradoxe. Au départ, on appelait ces bars des speakeasy car lors de la Prohibition, il fallait « parler tout bas » et passer inaperçu. Or aujourd’hui, à Buenos Aires, ces mêmes établissements sont parmi les plus tape-à-l’œil et populaires. Et même si à l’époque on utilisait une traduction plus précise : « tugurio » (boui-boui en VF) et qu’il suffisait de pénétrer dans n’importe quel rade pour se réunir autour d’une boisson spiritueuse, aujourd’hui le lieu et le concept priment quasiment sur tout le reste.

Vanguard à Recoleta nous confirme qu’on reste fascinés par l’idée d’entrer dans un bar via un tunnel, après avoir franchi une porte ou un passage secret, en grimpant dans le wagon d’un vieux train ou en passant derrière la façade d’un marchand de fleurs. L’objectif ? Découvrir un bar d’auteur qui, en plus d’excellents cocktails, propose une bonne carte de plats et de tapas. Et pas loin de la maison, bien évidemment.

Dans un quartier qui se distingue plutôt par ses cafés classiques, ses très bonnes boulangeries (plusieurs sont françaises), ses restaurants traditionnels et les meilleurs musées de la ville, les bars d’auteur ne sont pas légion. Cela fait peu de temps que les bars à bière et autres spécialistes en burger, déjà présents un peu partout en ville, ont débarqué dans le quartier. Si l’on voulait siroter des cocktails dignes de ce nom, il fallait pousser jusqu’à Retiro pour aller au Gran Bar Danzón ou au Presidente Bar voire même jusqu’à Microcentro pour l’indémodable SHOUT.

Mais ça, c’était avant. À deux pas du Cimetière de la Recoleta et, évidemment, sous un bar à bière très à la mode, on peut pénétrer dans l’un des plus récents bars clandestins de la ville. Pour ce faire, il faut d’abord descendre un escalier, passer dans un couloir sinueux et franchir une porte qui peut susciter quelques incertitudes. Une fois à l’intérieur, cinq boxes de cuivre aux sièges en cuir, une table en granit et des lampes de cristal balayent vos derniers doutes et vous souhaitent la bienvenue dans un univers hautement instagrammable.

Sans oublier un bar coloré, la musique des DJs ainsi que quelques coins et recoins parfaits pour le premier, le deuxième ou le vingtième rendez-vous.

Mais qu’est-ce qu’on boit à Vanguard ?
Un bar d’élite se doit d’avoir une carte d’auteur capable de satisfaire les gosiers les plus exigeants. C’est pourquoi ils offrent – en plus de la bière artisanale – des cocktails signature, servis en général dans des verres tiki. Citons le « Zombie Chief » : des rhums d’assemblage, du sirop au gingembre, du jus de pamplemousse et de framboise, et de l’eau de coco. Il y a aussi des classiques réinventés comme le « Negroni de la vanguardia », à base de gin Hendricks et quelques ingrédients secrets que vous découvrirez sur place. Et si vous êtes vraiment d’humeur aventureuse, optez pour « El Viajero », avec Fernet Branca, Curiosity Cola, sirop de feuilles de coca andine, bitter aux agrumes et soda au citron vert.

Et pour accompagner les cocktails ?
Attention, les plats ne servent pas à tuer le temps entre deux cocktails. Il y a des planches de fromage gourmet, des empanadas à l’agneau, des gambas au panko et d’autres options plus traditionnelles. Sans oublier une intéressante carte de sushis et de tiraditos pour les palais les plus raffinés.

Avec le pouvoir du V de la victoire, mais aussi de la vengeance, et de tous les Vincent du cinéma, et le poids du triangle divin, Vanguard est là pour voir et pour vaincre.

Vanguard Bar
Vicente López 2233 – Recoleta
Du jeudi au samedi, de 21h30h à 3h
Sur réservation via message privé
Prix : $ $ $

Comunicadora, especialista en redes sociales e inquieta seguidora de la cultura local a través de los platos, los tragos, los bares clásicos y los refugios secretos.