TOP : Les plus belles plages d’Uruguay

playas uruguay
Ph: Paz Arando

Envie de faire bronzette, les doigts de pieds dans le sable et vous jeter dans les vagues ? Prenez le bateau jusqu’à Colonia ou Montevideo, encore un peu de route et là, bonheur : vous voilà sur de sublimes plages en Uruguay. Voici donc notre top 5 des plages uruguayennes testées et (grandement) approuvées.

Punta Colorada : la discrète

À quelques kilomètres de Piriápolis, dans le département de Maldonado, se trouve un petit havre de paix : Punta Colorada, entourée de deux grandes plages, la San Francisco à l’ouest (jusqu’à Punta Fría) et la Mansa à l’est (jusqu’à Punta Negra). Si vous cherchez des boites de nuit et autres bars à l’ambiance endiablée, passez votre chemin ! Ici, on cultive la tranquillité et il n’est pas rare que les plages soient dépeuplées, même en haute saison. Et pourtant, les activités ne manquent pas : surf, balade, mystères de Piriápolis, et multiples balnearios très accessibles en vélo ou en bus.

Où dormir : Moorea Hostel
Où manger / Boire un verre : ZetaPé del Mar, El Beril, Kraken, Aquel Abrazo

José Ignacio : la chic

À 40 km de Punta del Este (le Saint-Tropez d’Amérique Latine, diront certains) et toujours dans le département de Maldonado, vous trouverez un autre petit joyau de la farniente : José Ignacio. Soyez prévenus : le lieu n’est pas adapté à tous les porte-monnaie ! Mais la plage, avec ses 2 km de sable blanc et ses eaux translucides, est sublime. Et vous pouvez tenter de trouver les vedettes de passage pour un selfie.

Où manger / Boire un verre : Juana Cocina bar, La Huella

La Pedrera : la jeunette

Pas très loin de sa (grande) cousine La Paloma dans le département de Rocha, La Pedrera a tout pour plaire. Cause à effet : cette petite station balnéaire est, depuis quelques années, le lieu de destination préféré des jeunes uruguayens et argentins qui veulent faire la fête. Mais pour les vacanciers à la recherche de calme, pas de panique : à la mi-saison, c’est bien plus tranquille. Ou séjournez à Punta Rubia, juste à côté. Côté plages (splendides, évidemment), vous avez le choix entre El Desplayado, côté nord, et la Playa del Barco, côté sud, toutes deux bien agitées par la houle.

Où dormir : Hostel Covadonga, Hostel Pico Alto
Où manger / Boire un verre : Lajau, Petisco, fête sur la Playa del Barco

Barra de Valizas / Cabo Polonio : la hippie

Deux anciens villages de pécheurs avec beaucoup de charme, chacun renommé pour leur « spécialité », j’ai nommé : Cabo Polonio, non relié à l’électricité en plein parc national et Barra de Valizas, place forte des hippies. Chacun est très chouette, avec de superbes plages et le ciel hautement étoilé. Pourquoi donc fusionner les deux, me direz-vous ? Car entre les deux villages vous attend une époustouflante balade de 6 km au cœur des plus hautes dunes d’Uruguay. Vous pouvez séjourner soit à Valizas, soit à Cabo Polonio (ou les deux) et faire le mini-trek pendant la journée. Et le reste du temps, profitez-en pour déconnecter !

Où dormir : Lo de Ro (Valizas), Cabo Polonio Hostel
Où manger / Boire un verre : Valizas : La Jarana, El León / Cabo Polonio : Lo de Joselo, La Perla del Cabo, Lo De Dani

Punta del Diablo : la cool

Et on finit sur notre coup de cœur absolu (votre humble rédactrice vous dira même, les mains en forme de cœur, que c’est « su lugar en el mundo ») : Punta del Diablo. Ce pittoresque village de pécheurs est absolument magique pour tout un tas de raison : les plages, obvio, les petits restos et bars, le mix idéal de vacanciers entre millennials et trentenaires un peu hippies… Allez vous jeter à l’eau sur l’immense Playa Grande, qui vous amène jusqu’au Parque Nacional Santa Teresa au nord et/ou la Playa de la Viuda avec ses grosses vagues, au sud. Puis terminez la journée en buvant une Patricia (la bière locale) sur la Playa de los Pescadores, au centre, en regardant les pécheurs décharger leur cargaison. Et essayez de faire la joda au moins une fois jusqu’au lever du soleil : promis, juré, il est magique.

Où dormir : El Diablo Tranquilo, Hostel Mar de Fondo
Où manger / Boire un verre : 70, Déjà Vu, Raíz, Jamboree, El Diablo Verde

Comment vous y rendre : prenez le bateau Buquebus, Seacat ou Colonia Express jusqu’à Colonia del Sacramento (1h), puis transfert jusqu’à Montevideo (2h30). Depuis le terminal Tres Cruces, prendre les bus des compagnies COT (toutes destinations), COPSA (Maldonado) ou Rutas del Sol (Rocha).