TOP : Les meilleures ferias vintage

Qui n’est pas passé par curiosité dans une feria vintage pour en ressortir le sac plein de nouvelles emplettes ? La faute aux bonnes affaires et à notre satanée impulsivité ! A Buenos Aires Connect, on considère que tant qu’à craquer, autant faut le faire avec style. Voilà donc, pour vous, la liste des meilleures ferias vintage de la ville.

La plus chic : Galpón de Ropa. A explorer à Villa Crespo (Loyola 851) et depuis peu à Las Cañitas (Jorge Newbery 1967). Buena onda et vêtements impeccables sont au rendez-vous.

- Anuncio -

La plus connue : Juan Perez (M. T. de Alvear 135) dans le Microcentro. Un endroit facilement reconnaissable avec ses vitrines décorées par des artistes. A l’intérieur, on croise des personnalités médiatiques ou des it-girls qui y achètent et vendent leurs vêtements. Sans oublier la possibilité d’y dégoter de fameux trésors et de payer par carte.

Plus spécifique : Novias al Garage. Un local réservé aux fiancées en quête de robe blanche, mais à des prix trois fois inférieurs à ceux du marché. Réservation exigée et satisfaction garantie.

Autre endroit stratégique : la Galerie Quinta Avenida (Talcahuano 1071, Recoleta) et ses cent-cinquante boutiques vintage. Des pionniers chez qui il faut pas mal de patience, bien chercher et tout essayer avant de trouver son bonheur. Chaque magasin a ses propres horaires mais la galerie est ouverte du lundi au samedi, de 11h à 20h.

Pour un plan plus varié, rendez-vous au dépôt de l’Armée du Salut (Av. Sáenz 580, Pompeya). On y trouve de tout : livres, meubles, vêtements, chaussures, cadres, ustensiles de cuisine… L’espace réservé aux vêtements est reconnaissable par ses couleurs et on y trouve aussi de nombreux tissus.

Dans le coin de l’Abasto, à Anchorena 660, se trouve AlmaZen : une bonne sélection de vêtements à des prix abordables. A deux pas, vous avez aussi Deloff (Anchorena 610) avec une offre originale mais pas si bon marché. Le prix de la qualité, en somme. Que l’on peut payer en carte de crédit ou de débit.

Dernière étape incontournable : Portobello (Paraguay 1554) et son esprit londonien avec chansons des Beatles en option. En plus des disques, on y trouve des vêtements vintage et des manteaux en peau ou en laine pour un relooking hivernal complet. Dans le même quartier, mais plutôt en mode antiquités, rendez-vous chez Antiguedades Thiago’s House (Anchorena 618) ou chez Antigüedades La reforma (Lavalle 3025).

Vous en connaissez d’autres ? Partagez-les dans les commentaires.