TOP : Les 6 points communs entre Paris et Buenos Aires

Buenos Aires Paris
Photo: Pauline Casaux (Buenos Aires Connect)

Vous avez probablement déjà entendu dire que Buenos Aires était le “Petit Paris d’Amérique du Sud”, sans forcément comprendre d’où venait ce surnom. Pas de panique, on vous explique dans les six points suivants ce qui rapproche ces deux villes.

  1. Leurs habitants

Le Parisien et le Porteño ont plus en commun que d’être simplement des habitants de grandes capitales : d’autres éléments les rapprochent.

- Anuncio -

Et notamment le fait qu’en dehors des frontières de leurs métropoles, ils ne sont guères populaires. En effet, les porteños sont souvent considérés “arrogants” et “énervants” par le reste de leurs compatriotes. Le même phénomène peut être constaté en France, lorsque l’on sort de Paris et de sa banlieue: la côte de popularité des Parisiens diminue au fur et à mesure que l’on s’éloigne d’eux.

Mais cela n’atteint guère les parisiens et les porteños, tous deux très attachés à leurs villes.

  1. Leurs monuments

L’Argentine est un pays très tourné vers l’Europe, et ce depuis plusieurs décénnies. En se promenant dans les rues de la ville porteña, on sent le poids de l’héritage européen. Un petit air de Madrid par là, un petit air de Nâples par ici… Et bien sur, une odeur parisienne immanquable.

En effet, dans certains quartiers de Buenos Aires, on aperçoit des tas de monuments de type haussmanien. Ces édifices datent en général du début du siècle précédent, lorsque l’Argentine prospérait et raffolait de l’architecture parisienne. On dit qu’à cette époque, on copiait non seulement l’architecture, mais on faisait aussi venir des pierres de la capitale française. Ceci explique donc pourquoi certains endroits de Buenos Aires nous donnent l’impression de se promener dans les rues de Montmartre, malgré les 11.000 km qui séparent les deux métropoles.

Cela pourrait également vous intéresser : Les monuments étrangers cachés dans le décor porteño

3. Le tango

Si Buenos Aires s’orgueillit d’être le berceau de cette célèbre danse, Paris a joué un rôle important dans sa diffusion internationale. En effet, avant qu’il traverse l’Atlantique, le tango était une danse réservée aux classes sociales les plus défavorisées. Mais lors de son importation à Paris, le tango eut un grand succès et gagna ses lettres de noblesse, ce qui permit son succès mondial. Si l’histoire du tango est essentiellement liée à Buenos Aires, il est indéniable que Paris y eut un rôle important.

Cela pourrait également vous intéresser : Où danser le tango ?

  1. Des vies culturelles riches

La vie culturelle porteña n’a rien à envier à celle de la capitale française. Certes, Paris a sa Fashion  Week, ses expositions, ses oeuvres d’art, et de nombreuses activités qui font le plaisir des touristes.

Mais sur la scène artistique et culturelle, Buenos Aires se défend très bien. Il y en a pour tous les goûts : des musées, des concerts, des pièces de théâtres… Ajoutez à ça le caractère sociable et festif des Argentins, et vous vous retrouverez à ne plus savoir où donner de la tête. La vie porteña est souvent bien remplie – parfois même trop?!

  1. D’illustres cimetières

Visiter des cimetières, quelle drôle d’idée. Et pourtant, ce sont des visites qu’on recommande chaudement, que l’on soit à Buenos Aires où à Paris.

Du côté français, on a le Père-Lachaise, niché dans le 20ème arrondissement. De nombreuses personnalités y sont enterrées, et on le considère comme le cimetière le plus visité du monde (si si, c’est Le  Monde qui le dit).

De l’autre côté de l’Atlantique, on a le Cimetière de Recoleta, situé dans le très chic quartier du même nom. Il fut dessiné par un français et contient des magnifiques panthéons et cavaux de la haute bourgeoisie argentine.

Vous trouvez ça peut être un peu étrange, de visiter des cimetières, mais l’intérêt réside dans l’architecture des lieux : ces cimetières sont de réels oeuvres d’art à eux seuls, et y faire un tour vaut vraiment la peine.

  1. Sortir prendre un café

Amis parisiens, un voyage à Buenos Aires vous permettra de conserver votre habitude de sortir de chez vous pour prendre votre café. Les porteños, comme les parisiens, raffolent de se poser dans un café ou un bistrot, seul ou accompagné, en terrasse ou au bar, afin de déguster leur cappuccino.

Vous ne savez pas où aller? On a pensé à vous et on vous conseille dans notre top sur les meilleurs cafés de Buenos Aires!