Home S'ÉVADER Nos circuits

Circuit : La Boca et Barracas en une journée

Les quartiers du sud de la ville valent bien une escapade. Suivez notre parcours sur une journée.

Point de départ de toute excursion dans le quartier de la Boca, aussi incontournable et touristique que la Tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe, le Caminito s’étend sur une cinquantaine de mètres environ. Ces dernières années, ce passage est devenu une sorte de Disneyland porteño. Si vous décidez de vous y aventurer, armez-vous de patience, car vous n’échapperait pas aux vendeurs ambulants…

Sur la gauche, la Fundación PROA propose régulièrement des expositions d’artistes contemporains renommés. Une fois la visite terminée, ne manquez pas d’aller boire un café sur sa terrasse, qui offre une vue imprenable sur le quartier. À droite, le long de l’avenue Don Pedro de Mendoza, le plus vétuste Musée Quinquela Martín met à l’honneur l’œuvre du peintre emblématique de la Boca.

Les dingues de foot (et les curieux) s’offriront une virée à la Bombonera, à trois cuadras à peine du Caminito. Si vous décidez de visiter le musée consacré à Boca Juniors, on vous conseille d’opter pour le tour complet, qui inclut une visite du mythique stade. Votre estomac commence à se manifester ? Il vous suffit de traverser la rue Brandsen, collée au stade, pour dévorer un choripán ou un bon bife de lomo accompagné de frites à La Glorieta de Quique, repaire préféré des supporters xeneizes.

Autrefois lieu de prédilection des dockers, El Obrero est un autre classique du quartier, qui propose de succulentes pièces de bœuf, auquel on vous conseille de vous rendre en taxi (pas loin, mais dans une zone moins fréquentée). Juste en face se trouve l’Usina del Arte, un espace culturel installé dans une ancienne fabrique à l’anglaise. À côté, le Musée du Cinéma revient sur les heures glorieuses du septième art argentin.

Si vous avez encore des « piles » comme disent les Argentins, on vous conseille de filer vers le quartier populaire de Barracas. En taxi, compter une dizaine de minutes. Cet ancien quartier ouvrier s’est transformé en paradis des graffeurs. Autour du Centro Metropolitano de Diseño (Centre Métropolitain de Design), qui accueille régulièrement des évènements artistiques, vous pouvez partir à la découverte des murs peints par la crème des graffeurs sud-américains. Tout ça en adoptant une attitude et une tenue appropriée, cela va de soit. Cerise sur le gâteau : terminez votre balade dans la rue Lanín (notre photo), un passage qui n’a rien à envier au Caminito en terme de couleurs, mais mille fois plus authentique…

Si vous êtes encore dans le quartier à la tombée de la nuit, poussez les portes de Los Laureles, une cantine faisant la part belle au tango. Le sud de San Telmo, autour du Parc Lezama, abrite un pôle gastronomique bon marché, le long de la rue Caseros notamment (La Popular, Caseros, Club Social De Luxe). Pour conclure la soirée autour d’une bière artisanale, rendez-vous à l’Hipopotamo. Les amateurs de cocktails se précipiteront au Doppelgänger.

Idée de parcours (et temps à y consacrer) :

Matin (La Boca) : balade au Caminito (20mn), visite du Musée Quinquela Martín (1h30) et/ou de la Fundación PROA (1h30), puis de la Bombonera et du Musée de Boca Juniors (1h30). Déjeuner à l’Obrero (optionnel : visite de l’Usina del Arte ou du Musée du Cinéma, 1h).

Après-midi (Barracas) : balade dans les rues graffées (1h30), puis découverte de la calle Lanín (20mn).

Soir (Barracas ou sud de San Telmo) : dîner à Los Laureles ou dans un des restaurants de la rue Caseros, suivi d’un cocktail au Doppelgänger ou d’une bière à l’Hipopotamo.

No location found Visualiser tous les points
Après un fabuleux septennat comme correspondant de L'Equipe et France Football, lors duquel j'ai écumé les meilleurs spots de la "Ciudad de la furia" chère à Soda Stereo, je vis désormais Barcelone. Où évolue un petit gars en short qui n'a pas volé son titre de meilleur ambassadeur de l'Argentine.
Exit mobile version