Souvenirs porteños : que ramener de Buenos Aires?

souvenirs buenos aires
Photo: Dimtze (Flickr)

Qu’on soit touriste ou résident, quand sonne l’heure du retour, commence le casse-tête du « qu’est ce que je vais bien pouvoir ramener ? ».  Il faut dire que le risque de rapporter des objets sans histoire, hors de prix et de mauvaise qualité plane comme l’épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. Pour éviter les typiques pièges à touristes, on vous donne des idées inédites, utiles et coquettes! Alors, dans ma valise il y a…

Les accessoires du parfait gaucho

Le gaucho, qui se dit ga-o-cho afin de le différencier d’un simple militant de gauche, est un homme de la Pampa, une véritable image d’Épinal argentine. Le style gaucho c’est essentiellement un beau béret, à en faire pâlir les indépendantistes basques, un poncho, des bottes de cavalier, le tout accompagné d’un couteau sculpté, accroché á la ceinture. Maître dans l’orfèvrerie et le cuir, l’artisanat argentin produit de magnifiques accessoires gauchos, parfaits pour vous sentir dans la peau d’un cowboy. La maison Talabartería Aynié, á Las Cañitas (Ortega y Gasset 1539), propose des accessoires authentiques pour une qualité premium. Évidemment le must reste d’aller dénicher les perles gauchas dans la capitale du folklore, San Antonio de Areco, ou encore á la Feria de la tradición.

- Anuncio -

Les classiques porteños

Si votre truc c’est plus la onda porteña, l’idéal est de ramener des objets incarnant l’âme de la capitale argentine. Bien que ce soit devenu un filon à touristes, le fileteado est LE style de peinture porteño par excellence qui se distingue par sa police si particulière, ses ornements romantiques, et ses couleurs vives. Diffus dans toute la ville, le fileteo se concentre surtout dans les quartiers historiques de Barracas, Boedo ou San Telmo. Oubliez les attrapes-touristes vendus sur les marchés au profit d’une œuvre unique et de grande qualité. Sans contacter directement le roi du fileteado Alfredo Genovese, vous pouvez pouvez faire appel à un de ses disciples Gustavo Ferrari. Autre élément intrinsèque à l’aura de Buenos Aires : le tango ! Si vous n’êtes pas convaincu par les plataformas, ramenez plutôt des chaussures de tango, cossues et bien hautes, ce sont de véritables bijoux de pied ! Plusieurs boutiques de chaussures sortent du lot : Neo tango pour sa modernité,  Comme il faut pour son non-conformisme et Flabella pour son authenticité.

Les souvenirs comestibles

Pour les gourmands, les cadeaux comestibles sont évidemment parfaits pour partager un petit bout d’Argentine au retour de voyage. Pour changer un peu des typiques alfajores achetés au dernier moment á l’aéroport, on vous conseille de ramener directement un pot de dulce de leche pour remplacer votre Nutella du matin.  Ici, impossible de passer à coté. C’est simple, il y en  partout. Alors, courrez à la Casa del Dulce de Leche pour une dégustation en bonne et due forme. Les empanadas vous ont séduit? Etant difficilement transportables, petit conseil malin : ramenez un paquet de masa de holjadre, c’est-à-dire la pâte de ces délicieux chaussons salés; parsemez-les d’un peu de farine, remplissez-les de la farce que vous préférez ; un tour dans le four, et vous êtes surs de faire un super apéro argentin en un rien de temps. Le meilleur des souvenirs pour faire durer le plaisir.

Les must-have alcoolos

C’est bien connu, la boisson nationale en Argentine c’est le vin rouge. Même pas besoin de le souligner, les bons vivants auront déjà dans leur valise les 4 litres réglementaires de Malbec, calés entre les chaussettes et les gros pulls en poil de lama. Pour faire sensation, rapportez un pinguino, la carafe porteña par excellence.  Au départ pour réguler la consommation d’alcool, ce pichet en forme de pingouin, clin d’œil á l’accoutrement des serveurs de la belle époque, est aujourd’hui devenu un incontournable des cena argentines. Pour une option chic, on vous recommande les faits main de la Pulpería Quilapan. Autre astuce pour rapporter quantité de petits souvenirs : les miniatures de Fernet Branca ne prennent pas de place, sont bon marché et se trouvent dans n’importe quel chino  de quartier.

De l’art en veux-tu, en voila

Pour les amoureux de l’art, Buenos Aires regorge de jolies boutiques d’œuvre d’art, et il y en a pour tous les goûts. Chez Quorum, une remarquable boutique d’objets d’art, plusieurs artistes exposent leurs œuvres, dont beaucoup sont liées à l’Argentine. On retient par exemple une belle sérigraphie de l’Argentine et ses produits locaux A comer Argentina, de Sebastián Gagin; le pamphlet poétique et drôle sur San Telmo du Dibiajante, le dessinateur qui parcourt l’Amérique latine ou encore le tote bag imprimé Estoy Chocho, une des expressions emblématiques du lumfardo.

Du street art à emporter

La capitale porteña fourmille d’artistes qui recouvrent les murs de la ville, en souvenir on vous propose de vous ramener un petit bout de street art argentin á la maison. Si vous êtes fasciné par les expressions porteñas, on vous conseille les fameuses casquettes á message de Guillermo Pachelo qui se trouvent au Patio del Liceo. Si vous êtes plutôt sensible aux mots d’amour combinés à la mode cumbiera, les affiches de Tano Veron sont faites pour vous. Si vous êtes plutôt message politique tout en douceur, les affiches aussi ironiques que colorées du Movimiento Petrushaus seront parfaites dans votre salon. Pour les deux, les commandes se font par mail.

 Des vêtements artisanaux

Les fashion victimes peuvent se ramener de jolis vêtements artisanaux de créateurs installés dans la capitale. Et au moins, vous serez certains de ne pas croiser quelqu’un habillé pareil que vous. Selon la période de l’année durant laquelle vous commencerez vos achats de « départ », on vous recommande les chemises aussi fraiches que fleuries de Flor de camisa, vendues dans le Patio del liceo; les pull-over chaud et doux á fois, cousus main par le russe Vlad Krasnov ou encore les t-shirts de Misterio de Cultura, qui mettent en scène les objets du quotidien argentin, rieurs et enfantins ! Pour les deux derniers, les commande se font par mail.

Des trésors littéraires

Ne pas oublier les cadeaux pour les intellos ! Puisqu’il faut bien faire plaisir à tout le monde… Outre les indispensables de la littérature argentine ou encore les bandes dessinées à l’instar de Mafalda, que vous pouvez également trouver en version française, on vous propose un guide hors des sentiers battus idéal à feuilleter de temps à autre, Buenos Aires : secrète et insolite, écrit par Valeria Sampedro et Hernan Firpo, qui recense toutes les merveilles cachées de la capitale. Pour les férus de littérature, mais en manque de place dans la valise : ramenez des chaussettes à citation. Á chaque écrivain sa citation, à chaque citation sa paire de chaussettes !

Les incontournables maillots des sportifs

En règle générale, pour les passionnées de sport, les maillots sont toujours LE cadeau qui fait plaisir. D’autant plus venant d’un pays connus pour ces barras bravas, ces supporters fous prêts à tout. Les footeux trouveront leur bonheur avec un maillot d’un des clubs mythiques de la capitale. Les fous de rugby avec un polo des Pumas. Pour les filles, n’hésitez pas à investir dans un maillot des Leonas, les championnes du monde de hockey ! Pas plus facile pour cela que de se rendre dans une boutique de sport spécialisée, un des stades de foot en question ou encore, si vous êtes  ric-rac niveau budget et pas très regardant sur les contrefaçons, dans les galeries souvenir de la Boca. A noter : dans ces mêmes endroits vous trouverez les ballons ronds ou ovales aux motifs de votre choix, même si ça prend plus de place dans la valise.

Des babioles de ci, de là

Des portefeuilles Wallet monkey de papiers reprenant des bouts d’Argentine: comme les lignes du métro porteño, la carte de la péninsule Valdés ou encore les pistes de ski de Bariloche. Pour un combo, vous avez également le modèle protège-carte, pensé pour la Sube, il peut servir à toute sorte de carte. Vous pourrez les trouver dans les Galpón de Ropa ou dans la boutique originale Antula.

Une aquarelle en carte postale de chaque quartier de la capitale, un poster des éléments déchainés en Terre de Feu, c’est ce que nous propose Hoornvintage. Les cartes sont disponibles également dans la librairie Borges, pour le reste les commandes se font ici.

Entre vieux posters du roi tanguero Carlos Gardel, carte délavée de l’Argentine ou publicités retro de Fernet Branca, le marché d’Antiquaires de San Telmo regorge de trésors, mais armez-vous de patience !

On vous laisse pour finir quelques belles adresses pleines de jolies choses. Á Recoleta, la Casa Alcorta où tout est « hecho en Argentina », ou pas loin l’extraordinaire  librairie-boutique du MALBA et encore Montón, un espace de jeunes créateurs argentins á Palermo Hollywood.

Évidemment, avec toutes ces idées le but est de se la jouer originale. Or, pour tous les souvenirs plus que communs, du maté taillé dans la courge au tablier Mafalda, en passant par les breloques typiques des mochilleros latino-américains, vous ne trouverez pas mieux et aussi bon marché que la Feria de San Telmo. Allez maintenant, y a plus qu’à !