Perón Perón, le péronisme à la sauce Palermo

-FERMÉ-

Le péronisme continue d’intriguer bien des étrangers qui, à leur arrivée en Argentine, se demandent quel sens lui donner. À défaut de lui trouver une définition précise, trois producteurs de télé ont eu l’idée de monter un bar autour de la figure de Juan Perón et de sa célèbre épouse Evita, en plein cœur de Palermo Hollywood.

Le résultat ? Un curieux mix entre péronisme vintage et pop culture argentine. Photos de Juan et Eva, affiches de films (jusque dans les toilettes !), slogans à la gloire du Général et de la Présidente actuelle : l’histoire politique de l’Argentine dialogue avec elle-même sur tous les murs. Les couleurs criardes des sièges apportent un contre-point kitchissime à l’ambiance.

La bande-son, entre rock national et discours politiques, et les écrans plats, diffusant en boucle des concerts de pop américaine, ajoutent à la confusion. On ne sait plus très bien à quel saint se vouer, même si un autel dédié à Evita vient rappeler la raison d’être du bar.

N’oubliez pas de vous doter de votre lexique péroniste à la lecture du menu, les plats ont tous été rebaptisés du nom d’épisodes de la vie du Général ou de références à la vie politique argentine. À titre d’exemple, le “panqueque” (crêpe) porte le nom de Julio Cobos, ancien vice-président de Cristina Kirchner, passé à l’opposition quelques mois après son élection. En argot porteño, un “panqueque” est donc quelqu’un dont l’opinion peut facilement être retournée… comme une crêpe!

Les prix sont au diapason de ceux pratiqués dans le quartier. On y va vraiment plus pour l’originalité de l’endroit que pour son menu. Contrairement à ce qu’annonce la devanture, Perón Perón n’est donc assurément pas un bar populaire ! Il plaira néanmoins à ceux qui recherchent une ambiance décalée. Les bourses plus modestes préféreront les bars d’Almagro, nettement plus abordables.

Perón Perón
Angel Carranza 2225 – Palermo Hollywood

Tel : 4777-6194

De lundi à jeudi, de 18h30 à 1h30

Samedi, de 19h à 2h30

Prix : $ $ $

Crédit photo : Perón Perón