Musée Evita, sur les traces d’une madone

Si on vous dit Evita, la chanson « Don’t cry for me Argentina » interprétée par Madonna vous viendra très certainement à l’esprit. Mais avant d’être un film du box-office américain (cinq nominations aux Oscars dont une victoire, trois Golden Globes), María Eva Duarte de Perón est l’une des plus importantes figures politiques argentines.

Particulièrement controversée lors de son ascension politique, elle reste aujourd’hui pour de nombreux fidèles une figure de lutte contre l’oppression politique et l’oligarchie. Du fait de sa mort tragique à l’âge de trente-trois ans, elle est devenue pour de nombreux fidèle une sainte que l’on prie, et à qui on apporte des offrandes.

- Anuncio -

On ressort du musée Evita quelque peu… perplexe. Certes, les informations sur la vie d’Evita semblent complètes, ce qui au premier abord peut faire penser qu’elles sont données avec clarté et objectivité. Toutefois, l’autel qui lui est dédié dès l’entrée dans le musée, le nombre infime de références aux opposants toujours diabolisés, ainsi que le ton admiratif et stricto sensu pathétique emprunté dans chacun des commentaires explicatifs, rend le manque de neutralité particulièrement palpable. On a par ailleurs de nombreuses fois l’impression de se balader dans un mausolée, ce qui force à un respect quasiment pieux et tend à altérer le sens critique.

Alors faut-il y aller ? Oui. Le musée a tout de même un caractère historique particulièrement intéressant. Si vous ne savez rien du droit de vote des femmes ou du 17 octobre 1945, Día de la Lealtad (jour de la fidélité) encore célébré aujourd’hui par les Péronistes sur la Plaza de Mayo, c’est une excellente façon de vous immerger dans l’histoire argentine contemporaine.

En sortant, vous passerez par le très agréable café du musée. Vous pouvez ensuite aller vous promener au Jardin Japonais ou au Parc 3 de Febrero, puis selon votre envie aller dévorer des pizzas chez Romario, ou de la nourriture thaï-méditerranéenne à La Pitiusa.

Musée Evita
Lafinur 2988 – Palermo
Tel : 4807-0306
De mardi à dimanche, de 11h à 19h