Le MALBA, là où l’on respire l’art latino-américain

Le Musée d’Art Latino-américain de Buenos Aires, mieux connu sous l’acronyme Malba, est l’un des musées les plus emblématiques de la ville. Une institution culturelle hyperactive sur les plans de la conservation, de l’étude et de la diffusion de l’art de la région. Sans oublier les efforts pour attirer et exposer les œuvres d’artistes internationaux à Buenos Aires.

Le Musée a été fondé en 2001 suite à une donation de deux-cent vingt-trois œuvres par d’Eduardo F. Constantini. Aujourd’hui, le patrimoine a considérablement augmenté pour atteindre près de six-cent œuvres. Verboamérica, l’exposition permanente du musée, présente cent-soixante-dix œuvres qui forment un parcours thématique, et non chronologique, de la vie artistique latino-américaine.

- Anuncio -

Cette expo est le résultat d’un long travail de réflexion et d’analyse. Un travail qui entend générer de nouvelles clés de lecture de l’art et l’histoire de l’Amérique latine. Pour ce faire, il a fallu mettre de côté la mentalité et les catégories européennes et retourner le planisphère (comme le montre un livre dans l’une des salles) de façon à cesser de mettre les œuvres latino-américaines dans des cases européennes et leur permettre de générer elles-mêmes leurs propres catégories. Verboamérica a l’ambition de nous faire saisir l’art latino-américain au sein de son propre devenir historique ainsi que l’expérience intrinsèque de son processus créatif. L’exhibition expose quelques-unes des perles du musée comme l’autoportrait de Frida Kahlo, Abaporu de Tarsila do Amaral, Manifestación de Berni, sa peinture murale américaniste découverte et restaurée par l’institution, mais aussi l’étonnante sculpture Lo impossible de María Martins. On peut également y trouver des œuvres d’Oiticica, des photos de Claudia Andujar ou encore les merveilleuses peintures de Xul Solar et Wilfredo Lam. Sur l’esplanade extérieure du musée, des sculptures sont exposées à tour de rôle pendant toute l’année.

Au-delà des expos, le Malba dispose aussi d’un théâtre où se déroulent des conférences, des journées thématiques et des cycles de cinéma sur des sujets variés. Vous pouvez consulter la programmation sur le site du musée. Mentionnons également la boutique, la riche librairie et le café très agréable pour s’asseoir un instant, manger un bout ou boire un coup.

Le Malba est un musée iconique de Buenos Aires. Pas étonnant tant le boulot abattu jour après jour au service de la culture est impressionnant. Tout près, on trouve nombre d’endroits qui valent le détour, qu’il s’agisse de se cultiver ou se restaurer. Le Musée des Beaux-Arts et celui des Arts Décoratifs sont dans le coin, tout comme la vieille maison rationaliste de Victoria Ocampo. Une petite ballade et vous voilà devant la porte du restaurant Casa Cavia, là-même où officie le fameux chef Pablo Massey. Au printemps ou en été, ne loupez pas la promenade sur l’avenue Figueroa Alcorta jusqu’au Rosedal, son patio andalou et les parcs voisins. Sur le chemin, vous apprécierez les jacarandas et leurs fleurs violettes.

Malba

Av. Figueroa Alcorta 3415 – Palermo

Du jeudi au lundi et jours fériés, de 12h à 20h

Mercredi jusqu’à 21h

Fermé le mardi