Le Cimetière de Recoleta ou le lieu de l’éternel repos

Cimetière Recoleta

Le cimetière de Recoleta est l’un des plus importants au monde, tout comme le Père Lachaise de Paris et le Staglieno de Gênes. Plus qu’un simple cimetière, il incarne une œuvre d’art, un musée en plein air où l’architecture, les sculptures et les différents symboles religieux qui l’habitent nous plongent dans un univers étrange et attirant.

Il est le premier cimetière à avoir été construit à Buenos Aires (1822). Il occupe actuellement quatre manzanas (blocs) du quartier de Recoleta et possède environs 6000 sépultures. Il est considéré Musée Historique National depuis 1946 de par son architecture, ses nombreuses sculptures et les grands personnages qui y reposent (entre autres Vicente Lopez y Planes, auteur de l’hymne national argentin, Domingo Faustino Sarmiento, Bartolomé Mitre et bien sûr Evita Perón).

- Anuncio -

Sur le grand portail de l’entrée, on peut lire deux phrases en latin. De l’extérieur celle que les vivants adressent aux morts : Requiescant in pace (reposez en paix), et de l’intérieur celle que les morts adressent aux vivants : Expectamus Dominium (nous attendons le Seigneur).

Le cimetière est rempli de symboles et de représentations diverses et inconnues pour la plupart d’entre nous. Sur l’entrée principale sont représentés les onze symboles de la vie et de la mort comme par exemple le fuseau et les ciseaux : le fil de la vie qui peut se couper à n’importe quel moment ; la croix et la lettre P : la paix du Christ dans les cimetières ; la couronne : le vote du souvenir éternel ; le serpent se mordant la queue : le début et la fin qui se rejoignent ; le manteau sur une urne : l’abandon et la mort ou encore la montre d’eau ou le passage du temps et de la vie.

Les nombreux anges qui peuplent le cimetière sont également des symboles importants, intermédiaires entre le monde terrestre et le monde céleste.

Nous vous recommandons la visite guidée qui vous permettra d’entrer plus profondément dans ce monde des symboles et des images et de connaître les histoires des différents personnages enterrés dans le cimetière.

On raconte par exemple qu’un certain monsieur Gath fît installer dans son cercueil un système d’alarme communiquant avec la salle du gardien, au cas où il se réveillerait de la mort…

Voici une belle occasion d’aller faire un tour du côté de Plaza Francia lors de son marché, où d’aller voir une expo au Centre Culturel de Recoleta, au Musée des Beaux Arts ou au Palais de Glace.

Cementerio de Recoleta
Junin 1760 – Recoleta
Tel : 4803-1594
Tous les jours de l’année, de 7h à 17h
Visites guidées gratuites :
De mardi à vendredi : 9h30 / 11h / 15h (en espagnol)
Mardi et jeudi : 11h (en anglais)
Mercredi : 11h (en italien)
Vendredi : 11h (en portugais)

Samedi et dimanche, consulter : [email protected]

Photo : Chloé Wallut