« Duramadre », en corps et encore

SPECTACLE TERMINÉ

« C’est un rituel de mouvement, une expérience physique radicale qui conserve actif notre irrésistible désir d’être un groupe ». C’est par quelques phrases énigmatiques, qui prennent tout leur sens en sortant de la salle, que se présente le nouveau spectacle de Juan Onofri Barbato et son groupe KM29.

Ils sont sept sur scène, cinq danseurs, une danseuse, et un musicien. Et rien d’autre qu’eux. Leurs corps sont décors, incroyablement performatiques, corps animaux, corps robots, corps unique. Le rituel est celui de la rencontre et de la dispersion. Toucher, vibrer, se lever, tomber : attrapez-les si vous pouvez…

De tentatives en tentatives, les êtres se rapprochent, s’accrochent et hypnotisent. La musique elle-même devient presque visible, palpable. On dira qu’elle enveloppe la scène. Plus qu’un récit, c’est une expérience physique pour le spectateur lui-même, un spectacle à voir et à vivre. Un moment fort, inhabituel, et envoûtant…

Duramadre laisse une trace, se digère lentement, résonne encore les jours suivants… Un seul conseil : laissez-vous accrocher.

La charmante salle du Portón de Sanchez propose de quoi boire un verre ou grignoter un morceau pour les plus pressés. Pour les autres, on vous recommande de filer après le spectacle à la parrilla bien porteña El Corralón ou les pâtes de La Viña del Abasto, à quelques pas.

« Duramadre » au Portón de Sanchez

Sanchez de Bustamante 1034 – Almagro

Vendredi à 21h.

Réservations sur le site du Portón de Sanchez

Entrée générale : ARS$100 / Tarif réduit : ARS$80

12,683FansLike
10,680FollowersFollow
1,477FollowersFollow

NOS BONS PLANS DU WEEK-END

Concerts, expos, excursions... Reçois chaque semaine les meilleurs plans de Buenos Aires !