Che Rumbero ! Où danser la salsa à Buenos Aires ?

salsa buenos aires

Buenos Aires, c’est une ville pour devenir qui on est. On y vient pour se trouver soi-même, vivre ses désirs, découvrir ses talents cachés. Cela peut passer par la danse ! Et pourquoi pas la salsa !

1, 2, 3… 5, 6, 7 ou comment faire ses premiers pas de salsa

Il faut se rendre sans hésiter aux cours du maître de la danse cubaine : Gregorio Rangel. Il donne des cours le jeudi et le dimanche au Restaurant Cuba Mía (le dimanche, le restaurant offre un petit plat cubain après le cours) ; lundi, mercredi et vendredi à l’adresse Cabildo 2370, à Belgrano (dans une galerie commerciale, au premier étage). À chaque fois, trois heures de cours à un prix abordable ! Son école de danse s’appelle “Son y Ron”. Grego, comme l’appellent ses élèves, t’apprendra, avec passion, à écouter chaque instrument pour ne jamais perdre le rythme ! Un enseignement d’une très grande précision. Chaque séance se termine par une danse « en rueda », chorégraphie collective improvisée, où les danseurs passent d’un partenaire à l’autre.

Gregorio Rangel travaille avec un jeune professeur, Gabriel Rodriguez, qui donne des cours le mardi, à l’occasion d’une soirée nommée « Rumba de los Martes ». Gabriel est un très bon danseur plein d’énergie, toujours heureux de transmettre son savoir-faire.

Du côté de l’école de danse CubArte, l’offre est inégale. Mais certains professeurs valent la peine. Il faut s’y rendre, et profiter du cours d’essai gratuit !

Où danser ?

Voici les principaux lieux cubains de la capitale, où l’on danse la salsa cubaine, et non un autre type de salsa, dite « Los Angeles » ou « en línea ».

El Toque Cimarrón (San Telmo) –  Ce lieu est une institution qui fête en juillet 2017 ses cinq ans. Une grande scène, une piste centrale. L’endroit fait également office de milonga. On y danse la salsa le jeudi et le samedi. Sans exception, un groupe de musique joue autour de 1h30 du matin. La fête prend fin à 5h00. (Débutants, ce n’est pas le lieu pour faire vos premiers pas!)

Villa Malcom (Villa Crespo) – Chaque jeudi, un bal populaire est organisé. Il y a un bar, un restaurant, une grande piste. Un DJ qui passe de la bachata, du merengue, du son et surtout de la salsa. Buena onda garantie ! Un bal idéal pour faire ses premiers déhanchés, en commençant par les cours en début de soirée (trois heures de cours : kizomba, bachata, salsa).

Le centre culturel Mamerta Club (Almagro) – Ce centre invite le vendredi, parfois le samedi, d’excellents musiciens ! Une petite scène à l’allure de théâtre, une piste de taille modeste, des tables en bois, un joli bar, un patio pour les fumeurs en tout genre… Un lieu très pittoresque ! Il y a régulièrement des soirées gratuites.

Rumba de los martes (Palermo) – Le mardi, une soirée salsa a lieu depuis le mois d’août 2017. C’est la « Rumba de los Martes ». Des cours ouvrent la soirée. Puis un groupe vient jouer, ou bien un DJ passe de la salsa.

La Viruta (Palermo) – Le mardi, la Viruta, temple du tango, organise une soirée salsa. Il y a d’abord des cours, divisés en cinq niveaux, de grand débutant à danseur confirmé. La piste est grande, de bons danseurs l’occupent jusqu’à 2h00 du matin. A partir d’une certaine heure, l’entrée est gratuite.

Nanciriola (Almagro) – Le vendredi, le restaurant Nanciriola accueille des danseurs de salsa qui se connaissent tous. C’est une vraie petite famille. Des cours en début de soirées sont proposés.  La soirée se termine à 2h00 du matin.

“La Candela Viva” et “Hay fuego en el 23” – Ce sont de jeunes Colombiens qui organisent ces événements. On y danse donc la salsa à la colombienne – un tempo rapide, beaucoup de jeux de jambe, peu de figures. (Plusieurs groupes ou associations présents sur Facebook organisent régulièrement des événements autour de la salsa. Il peut s’agir de soirées clandestines dans des lieux insolites, ou encore une discothèque classique, qui se transforme en fête salsera.)

La City (Colegiales) – Une fois par mois, un grand événement a lieu, c’est la soirée salsa de La City. Ambiance boîte de nuit haut de gamme, plutôt glamour. Il y a là de très bons danseurs.

La Salsera (Almagro) – Peut être que nous recommandons pas les cours de la Salsera mais ce lieu compte une belle petite piste, où se donnent rendez-vous des danseurs de salsa « Los Angeles ». Bons danseurs de cubaine, s’abstenir !

Azúcar (Almagro) – Le club Azúcar Abasto est sûrement le plus connu de la capitale. Ce lieu, plutôt ringard, passe de la musique commerciale : salsa, bachata, reggaeton, merengue. Des concerts y sont régulièrement organisés, ce qui peut permettre de bonnes surprises !

Voici quelques adresses, mais il y a d’autres soirées salsa à Buenos Aires ! Comment les trouver ? Le bouche à oreille, et les pages Facebook. Ne cherchez pas du côté des pages internet classiques, vous ne trouverez pas.

Agua !

 

Photo: Facebook de El Toque Cimarrón

Amante de la música cubana, del vino, de la poesía y de la noche.