Comment TU peux aider pendant la quarantaine ? (oui, toi)

solidarité quarantaine coronavirus buenos aires

Depuis quelques semaines un ennemi invisible nous oblige à rester à la maison mais il y a malgré tout une bonne nouvelle : beaucoup de gens sont disposés à aider et lors des dernières semaines différentes initiatives ont vu le jour qui permettent de donner un coup de main et soutenir ceux qui en ont le plus besoin en ces temps de quarantaine. En voilà quelques-unes :

Les applaudissements de 21h

Un petit geste qui ne coûte rien mais qui veut dire beaucoup. Depuis presque un mois, les voisins de Buenos Aires et d’Argentine applaudissent tous les travailleurs qui se décarcassent et ne peuvent pas rester à la maison : personnel soignant, chauffeurs, conducteurs de train, employés de supermarché, policiers et tous ceux qui exercent une profession qualifiée de « nécessaire ».

- Anuncio -

Soutenons les PME

Les petites entreprises et les entrepreneurs sont parmi les plus touchés par la crise. D’où l’apparition de quelques initiatives sur le web pour donner plus de visibilité à ces travailleurs qui en ont bien besoin.

Il y a par exemple Salvemos las Pymes, un site web créé par Olivier et Juan Pablo, où les entrepreneurs peuvent inscrire gratuitement leur commerce et diffuser leurs vouchers pour les ventes futures. L’idée c’est que les consommateurs achètent dès maintenant des services ou produits pour aider ces entreprises à obtenir les revenus qui leur permettront de payer leurs coûts fixes. À la fin de la quarantaine, les clients utiliseront leurs vouchers. Dans le même esprit, citons la plateforme « Compra Futura » où l’on peut rechercher les commerces les plus proches de chez soi et ainsi acheter aujourd’hui pour consommer demain. Quant à Instagram, le compte @difunditupyme reçoit photos et vidéos de produits ou services proposés par les entrepreneurs qui sont ensuite diffusés par ces deux copines qui habitent à Buenos Aires.

S’occuper de papy

« Mayores Cuidados » est un programme du Gouvernement de la Ville de Buenos Aires qui a besoin de volontaires pour aider les personnes de plus de 65 ans qui en ont le plus besoin. Il s’agit d’échanger avec eux par téléphone pour leur tenir compagnie ou d’aller leur acheter des vivres ou des médicaments. Pour s’inscrire, il suffit de remplir le formulaire du site web du GCBA. Par ailleurs, ceux qui ont besoin d’aide peuvent composer le 147, option 2.

Un coup de pouce pour le monde de la restauration

Nos amis qui travaillent dans la restauration, qui nous ont offert tant de bons moments, ont besoin de notre aide pour faire face à leurs coûts fixes et préserver les emplois. Vous pouvez trouver de nombreux établissements qui livrent à domicile sur l’Instagram de BA Capital Gastronómica. Il y a aussi des cartes indépendantes qui ont été créées pour montrer quartier par quartier les établissements qui livrent à domicile. Un exemple : Delivery Amigue, un projet monté par un petit groupe d’amis qui diffusent d’habitude les bons plans d’activités à faire à Buenos Aires, ou encore Mapa Eléctrico, qui a été créé par une journaliste gastronomique et qui comprend des établissements de l’autre côté de la General Paz. Par ailleurs, le staff de @barmaids, une plateforme qui regroupe et forme les femmes dans le domaine de la restauration, a créé une carte similaire au niveau national.

Volontariat et organisations

Argentina en Acción regroupe différentes organisations qui, depuis toujours, travaillent pour aider ceux qui en ont le plus besoin. Aujourd’hui, certaines d’entre elles distribuent des aliments et d’autres des équipements. Citons Caritas, Cruz Roja et Fundación Si mais il y en a beaucoup d’autres.

Nourriture et repas

Convidarte est un groupe qui prépare tous les jours des repas pour alimenter voisins et cantines populaires. Ils ont besoin de volontaires pour cuisiner, distribuer, donner ou simplement diffuser la bonne parole pour que chaque jour plus de familles puissent recevoir un repas.

Des artistes qui aident d’autres artistes

Sur l’Instagram @viraliza.arte on peut trouver différentes œuvres d’artistes reconnus dont la vente doit servir à acheter d’autres œuvres produites par des artistes peu connus. « Des artistes qui aident d’autres artistes », tel est le slogan de ce projet qui compte déjà plus de 3 000 abonnés et dont l’objectif est d’aider « el arte en emergencia », « emergencia » voulant à la fois dire « urgence » et « émergence ».


C’est toi qui a besoin d’un coup de main ?

  • Assistance psychologique gratuite

La faculté de Psychologie de la UBA (Université de Buenos Aires) met à disposition un programme d’orientation psychologique pour aider à gérer l’anxiété et le mal-être psychologique provoqués par la pandémie de COVID-19 et les mesures de quarantaine obligatoire. Ils ont aussi publié une série de conseils et recommandations psychologiques pour affronter ce moment. Il suffit de donner vos coordonnées sur le site web et un professionnel vous contactera pour organiser une rencontre virtuelle. Le service est gratuit et confidentiel.

  • Tu cherches un masque ?

De nombreux entrepreneurs fabriquent des masques artisanaux et les vendent. Tu peux les aider et ils peuvent t’aider à te protéger avec élégance (pour rappel, l’usage du masque est obligatoire depuis le mercredi 15 avril).

  • HW est une entreprise qui se consacre en temps normal à la fabrication de vêtements pour entreprises. Aujourd’hui, pour lutter contre la crise, ils font des masques en toile jetables. Tu peux les contacter via Whatsapp au 1135774000 ou sur instagram @hwworking.s.a.
  • Amanda est designer de vêtements et fait des masques « sociaux ». Tu peux la contacter pour personnaliser le design. Elle couvre tout CABA.
  • Rita est couturière et fait des masques réutilisables. Tu peux la contacter directement sur son compte Instagram @ritanoemigomez. Livraison dans toute la ville.
  • Silvina est une jeune femme de Villa Pueyrredón qui, en plus de sacs faits main, conçoit des masques thématiques et végans. Expédition assurée. Vous pouvez lui écrire directement sur Intagram : @luckygirlhandbags
  • Cinthia a une petite fabrique d’abat-jour et, vu la situation actuelle, elle utilise ses tissus pour faire des masques. Elle vend aussi d’autres produits de première nécessité. Vous pouvez lui écrire directement à @licari_ilumina 
  • Denise est une autre couturière qui livre partout à Buenos Aires. Elle a différents tissus et fait des masques design. Vous pouvez la contacter sur Instagram ou Whatsapp au 1164294757
  • Ariel a une PME dans le domaine du textile et il produit dans ses ateliers des masques de grande qualité avant d’assurer des envois dans tout le pays. Vous pouvez en acheter sur son profil Mercado Libre.
Porteña y guía de turismo. Travel Blogger . Ciudadana del mundo en proceso. Apasionada de la escritura y de comprar pasajes baratos. Situación actual: cuerpo en Buenos Aires, corazón en Francia.