Bioparque Temaikèn, balade en milieu naturel et autochtone

Temaiken

Ceux qui pensent que le Parc Zoologique de Buenos Aires est un peu étriqué ou qui aimeraient simplement découvrir de nouveaux animaux dans un autre environnement, seront enchantés de découvrir le Bioparc Temaikèn. Il est situé dans la banlieue d’Escobar, à 50 km de la ville, et son parc équivaut à trois fois le zoo de Buenos Aires.

À vrai dire, Temaikèn ne veut pas être comparé à un zoo, d’où le choix de l’appellation « Bioparc ». Le mot “Temaikèn” naît des mots d’origine tehuelche “tem” (terre) et “aikèn” (vie), signifiant ainsi “Terre de vie”. Inauguré en 2003, le parc a été imaginé par la Fondation de la famille Pérez Companc, afin de promouvoir l’éducation, la protection et les recherches sur la faune et la flore autochtones argentines.

Le parc est divisé en quatre zones : l’Afrique, l’Asie, l’Aquarium et les espèces autochtones. La dernière région, l’une des plus importantes, montre l’importance de la flore et la faune locales. Elle se compose de deux secteurs : l’un sur la faune mésopotamienne avec le yacaré negro (ou caïman yacare) et le yacaré overo (caïman latirostris), les tapirs, les carpinchos (rongeurs aquatiques) et les tortues d’eau ; l’autre sur la faune de Patagonie, qui reproduit les différents environnements argentins, de la cordillère des Andes à la côte Atlantique en passant par les sept paysages caractéristiques du territoire. Ceci sont la steppe de Patagonie, la condorera (le nid des condors), les pumas, la plaine patagonienne, le lac patagonien, les pudu (de la famille des cervidés, mais de la taille d’une lièvre), et la Patagonie souterraine et toute sa faune cavernicole (faune qui vit dans les milieux souterrains).

L’Aquarium ne manquera pas d’attirer votre attention, avec cette rivière de la Mésopotamie argentine reconstituée, qui permet de découvrir la vie subaquatique des requins, que l’on peut voir nager en toute liberté dans un million de litres d’eau, séparés de nous par huit vitres panoramiques de quelques centimètres d’épaisseur seulement…

Temaikèn inclue également une ferme éducative, où les visiteurs se retrouve en contact direct avec les animaux. On pourra traire les vaches, nourrir les veaux et les volailles ou encore… peigner les moutons ! Un potager fait aussi partie de la ferme. Vingt-huit légumes y sont cultivés parmi lesquels des betteraves, des oignons, de l’ail, du potiron, des tomates, du persil, des pommes de terre et du thym.

La promenade peut se poursuivre avec une visite de la Reserva Otamendi, à quelques kilomètres de là. À moins que vous ne préfériez vous promener dans un petit village. Dans ce cas-là, allez en direction de la localité Ingeniero Maschwitz, également située dans la commune d’Escobar, pour prendre un café ou faire un tour au marché.

Temaikèn
Route 25 Km 1 – Escobar
Tél : 0348-443-6900
Du mardi au dimanche de 10h à 18h

Comment aller à Temaikèn ?
Depuis Plaza Italia dans le quartier de Palermo, prenez le bus « 60 semi-rápido » via Escobar, ou la ligne « 194 Plus semi-rápido ».

Photo : Sebastián Dario